Valence réalise l’exploit au Santiago Bernabeu (2-3)

Cette semaine, le Barça a bien profité du désastre madrilène. Le Real Madrid s’est incliné, un peu contre le cours du jeu, 2-3 face au FC Valence, et voit son avance se réduire à quatre petits points. Le doublé de Raúl n’a pas suffi pour répondre aux buts de Villa (2) et d’Arizmendi. Valence s’est imposée grâce aux arrêts spectaculaires de son gardien Hilderbrand, aux sauvetages in extremis de ses défenseurs sur la ligne de but et à sa précision létale en contre-attaque. La Liga, qui semblait jouée il y a deux semaines, reprend tout son suspense.En première période, le Real ne livre pas un excellent football. Avec Diarra laissé sur le banc, les valenciens s’emparent du ballon et dominent les débats. Pourtant, Bernd Schuster avait joué la carte de la ‘touche de balle’ en plaçant Gago, Guti et Sneijder au milieu du terrain. Cependant, cette possession du ballon ne se traduit pas en occasions dangereuses pour les hommes de Koeman. Jusqu’à la demi-heure de jeu, où David Villa profite d’une superbe passe en profondeur de Silva pour battre Casillas d’un tir croisé.Mais la joie valencienne dure à peine une minute. Car Raúl profite d’un magnifique centre de Robinho pour décrocher une tête imparable. Ivan Helguera, ancien madrilène, n’est pas innocent dans ce but car l’erreur de marquage est flagrante. Notons que le défenseur était monté au jeu pour remplacer Marchena, tombé KO en recevant un coup franc de Sneijder en pleine figure.En seconde période, le Real se métamorphose et ne tarde pas à reprendre l’avantage. Baptista récupère le ballon et se joue de trois joueurs. Il sert Guti qui laisse lui aussi deux défenseurs valenciens sur place. Le ’14’ offre une passe caviar à son capitaine qui double la mise d’une frappe subtilement placée à quelques centimètres du montant. A peine vingt quatre heures après avoir été une nouvelle fois écarté de la liste de Luis Aragones, Raúl répond avec un doublé.Motivés par ce deuxième but, les madrilènes continuent à pousser. Sergio Ramos aurait pu tuer le match si sa tête surpuissante n’avait pas été stoppée sur sa ligne par Hilderbrand. Le gardien allemand était tout entier derrière sa ligne de but. Mais seuls sa main et le ballon ne sont pas rentrés. Quelques instants plus tard, Cannavaro fauche clairement David Silva dans le grand rectangle. Le penalty est indiscutable. David Villa s’en charge et égalise d’un contre-pied parfait.Le Real Madrid n’abdique pas. Premièrement, Robinho réalise une démonstration sur le flanc droit. Il offre un superbe centre en retrait à Sneijder, mais la frappe du Néerlandais est repoussée sur la ligne de but par Ivan Helguera. C’est ensuite au tour d’Higuaín, monté en cours de jeu, de manquer deux occasions d’ouvrir le score. Il commence par envoyer une tête dans les bras d’Hilderbrand, alors que ce-dernier était à terre et complètement battu. Quelques secondes plus tard, Gonzalo Higuaín dribble le portier allemand mais voit sa frappe repoussée par Albiol… une nouvelle fois sur la ligne!Le Bernabeu était certain que le but madrilène allait tomber. Mais Arizmendi va refroidir tout le monde… Parti à toute allure sur le flanc droit, il réalise une contre attaque solitaire avant de battre Casillas d’un tir croisé dans un angle fort fermé. A la dernière seconde, Raúl décroche une nouvelle tête magistrale, mais Hilderbrand réalise une dernière parade de grande classe. Le ballon n’a pas voulu entrer. Le Real a manqué de chance et de réussite. Le score ne bougera plus : 2-3.Fiche technique: Real Madrid: Casillas, S.Ramos, Pepe, Cannavaro, Marcelo, Gago, Guti, Sneijder, Robinho ( 67′ Higuaín), Baptista ( 62′ Robben) et Raúl . Valence: Hilderbrand, Miguel, Albiol, Marchena (32′ Helguera), Caneira, Maduro, Banega (64 ‘ Morientes), Silva, Arizmendi, Mata (64′ Baraja) et Villa. Buts: Villa (33′), Raúl (34′), Raúl (55′), Villa (66′) (p), Arizmendi (88′).écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires