Une victoire sans la moindre difficulté à Getafe

Le Real Madrid s’est imposé sans la moindre difficulté sur le terrain de la vaillante équipe de Getafe. Les doublés de Gonzalo Higuaín et Cristiano Ronaldo ont anéanti tout espoir de Michel et ses hommes en à peine 38 minutes de jeu. Pourtant, Getafe finira par inscrire deux buts, maquillant quelque peu le résultat de ce match entièrement dominé par l’équipe de la capitale, qui conserve de la sorte sa première place au classement de la Liga BBVA.Historiquement, le Coliseum Alfonso Pérez est un stade fort compliqué pour le Real Madrid. Si l’on s’en tient aux statistiques, les madrilènes y ont obtenu de moins bons résultats qu’au Camp Nou… Mais pas jeudi soir. Pellegrini et ses joueurs n’ont pas tremblé et ont transformé cette malédiction de Getafe en véritable promenade dans la banlieue madrilène.La principale nouveauté dans le onze de Manuel Pellegrini est la présence de Fernando Gago. L’Argentin, qui n’a plus été titulaire depuis le mois de janvier, avait la tâche d’accompagner Xabi Alonso et Esteban Granero au milieu du terrain. Inquiet quant à sa présence à la Coupe Du Monde 2010, Gago sait qu’il n’a pas droit à l’erreur et qu’il doit saisir la moindre opportunité qui s’offre à lui. Le médian argentin n’a pas manqué l’occasion de prouver ses qualités: sa prestation a été plus qu’excellente. Intraitable dans l’entre-jeu, sa participation a été primordiale dans deux des quatre buts madrilènes.Le reste de l’équipe est formé par Casillas, Ramos, Arbeloa, Garay et Albiol en défense; Van der Vaart, Ronaldo et Higuaín à l’attaque.Si Gago a joué de manière remarquable, ses coéquipiers peuvennt également être fiers de leur prestation de jeudi soir. Et une mention spéciale doit être attribuée à Xabi Alonso, véritable maître du terrain face à Getafe. La presse espagnole l’a même gratifié du surnom « Général Alonso » ce vendredi matin. A ses côtés, Esteban Granero s’est également surpassé, faisant du flanc droit, poste qui lui a valu son retour à Madrid, son véritable terrain de jeu. Devant, Van der Vaart apportait sa classe, et Ronaldo et Higuaín se sont chargés de transformer en but les quelques ballons ayant atteri dans leurs pieds…L’ouverture du score survient à la 13ème minute de jeu. Depuis l’entrée de la surface, Cristiano Ronaldo tire un coup-franc qui ne pouvait se loger ailleurs que dans la lucarne du pauvre Ustari, impuissant. Formidable but de la part de l’astre portugais. Ce but libère illumine le visage de Pellegrini, vraisemblablement mal à l’aise lors de ce déplacement à Getafe. Mais ses joueurs étaient bien décidés à ne pas laisser filer la première place du classement, provisoirement récupérée par le Barça mercredi soir. A la 20ème, le Real récupère le ballon au milieu du terrain. Gago accélère balle au pied, décale Van der Vaart qui lance magistralement Gonzalo Higuaín dans le grand rectangle. Ce-dernier trompe son compatriote Ustari du pied gauche. Trois minutes plus tard, ‘Pipita’ scelle définitivement le sort de la rencontre. La passe décisive est à mettre à l’actif de Fernando Gago. Inspiré, le numéro 5 fait preuve d’une vision de jeu exceptionnelle en réalisant la passe en profondeur parfaite pour Higuaín. Fidèle à lui-même, ‘Pipita’ ne tremble pas face à portier adverse, le dribble et pousse le ballon dans le but vide. 0-3 en 23 minutes, la messe est dite. Mais Madrid ne se contente pas de ce score pourtant déjà ample. A la 37ème, c’est au tour de Ronaldo de réaliser un véritable chef d’oeuvre. Les passements de jambe du Portugais mystifient Mario, qui ne peut qu’admirer son homologue décrocher un missile, sans angle, qui perfore les cages d’Ustari. 0-4, le Real se promène à Getafe.La polémique survient à la 38ème, lors de la réduction du score de Parejo. L’ex-joueur du Real chipe rugeusement le ballon à Casillas en dehors du rectangle. Faute ou pas faute, l’action n’est pas claire. Quoi qu’il en soit, Casillas s’écroule et reste au sol, Parejo le regarde, plusieurs secondes s’écoulent, et le joueur de Getafe décide tout de même d’envoyer le ballon au fond. Il s’excuse ensuite auprès du gardien madrilène, qui refuse de lui serrer la main. 1-4, score à la pause.Malheureusement pour le football, le match était plié après les 45 premières minutes de jeu. Et la seconde mi-temps était de trop. Madrid n’a plus rien montré, laissant Getafe s’emparer du contrôle de la partie. Pedro León réduit le score à la 80ème, et Cristiano Ronaldo se crée deux occasions d’alourdir le score. Mais le marquoir ne bougera plus: le Real s’impose 2-4 et peut désormais préparer le derby de dimanche soir face à l’Atlético Madrid.A noter le début en équipe première de Pedro Mosquera, qui remplace Xabi Alonso à la 88ème de jeu. Le jeune espoir espagnol est le premier joueur de la cantera a débuter sous les ordres de Manuel Pellegrini  Fiche technique Getafe: Ustari, Cortés, Mario, Rafa, Mané, Boateng, Casquero (78′ Albín), Parejo (45′ Celestini), Gavilán, P.León, Miku.  Real Madrid: Casillas, Ramos, R.Albiol, Garay, Arbeloa, Gago, X.Alonso (88′ Mosquera), Granero, Van der Vaart (66′ Raúl), Ronaldo, Higuaín (80′ Guti).  Buts: Ronaldo (13′), Higuaín (20′), Higuaín (23′), Ronaldo (37′), Parejo (38′), P.León (80′).écrit  

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires