Un impitoyable Real Madrid écrase l’Espanyol Barcelone

  Personne n’arrête le Real Madrid version 2006. La septième victoire consécutive (la huitième en neuf rencontres) de Lopez Caro convertit l’équipe madrilène en la meilleure équipe d’Europe en 2006. Les résultats des Merengues sont impressionnants et les bonnes prestations leur ont permis de se placer en demi-finales de la Copa Del Rey et de tenir, avec Valence, le rythme effréné imposé par le Barça dans le Championnat espagnol. A 10 points du Barça, le Real attend l’erreur de son rival de toujours, qui visite l’Atlético dimanche soir sans quelques uns de ses joueurs essentiels. Les chiffres sont eux aussi prometteurs: 20 buts marqués, 4 encaissés! Les renaissances de Zidane, Robinho et Ronaldo en sont pour quelque chose, et les arrivées de Cicinho et Cassano apportent énormément à la galaxie de Florentino Pérez.Le Real Madrid devait l’emporter samedi soir face à l’Espanyol Barcelone. Avec les trois points en poche, le Barça jouerait avec une légère (très légère) pression dimanche. Mission accomplie. Guti, Zidane et Ronaldo se sont chargés d’endosser 4 buts à une bonne équipe de l’Espanyol. Nouveauté dans la défense: Mejia et Woodgate sont titulaires. L’Anglais a une nouvelle fois démontré son talent dans le jeu aérien, et le jeune Espagnol s’est montré rapide, précis et efficace. Le Real domine et ouvre le score dès la quatorzième minute de jeu, par l’intermédiaire de Guti qui envoie au fond des filets un très joli centre de David Beckham.Gravesen aurait du être expulsé. En quarante cinq minutes de jeu, le Danois a commis autant de faute que tous les joueurs de l’Espanyol réunis! Son caractère colérique et son manque de création dans le jeu rendent son futur au club plus qu’incertain… Il ne commencera d’ailleurs pas la deuxième période, « puni » par Lopez Caro.  A la 43ème minute de jeu, Zinédine Zidane profite d’un bon service de Roberto Carlos pour aggraver le score. Et Ronaldo, enfin de retour de blessure inscrit de la tête son dixième but de la saison en Championnat, bien servi par Cicinho.La deuxième période est endormante. L’Espanyol est désespéré (un tir cadré en 90 minutes!) et le Real a déjà la tête dans la demi-finale de la Coupe face à Zaragoza. Zinédine Zidane, une nouvelle fois servi par l’infatigable Cicinho, clôture la « goleada »  d’un tir puissant en dehors de la surface. D’autres buts auraient pourtant pu tomber, mais Cassano, entré en cours de jeu,  n’a pas réussi a tromper Gorka, le gardien catalan. David Beckham, remplacé par Baptista en fin de match, s’est vu ovationné par le Santiago Bernabeù.Nouvelle victoire du Real Madrid, le club retrouve sa grandeur. L’équipe dirigée par Lopez Caro a vraiment les moyens de remporter un titre cette année.

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires