Rubin Kazan crée la sensation au Camp Nou (1-2)

Le FC Barcelone s’est fait surprendre mardi soir au Camp Nou par les Russes du Rubin Kazan. Battus 2-1, les Catalans essuient leur premier revers de rang de la saison.Certes, le Camp Nou avait déjà connu des affiches plus alléchantes. Mais cela n’empêchait pas Pep Guardiola de sortir toute son artillerie pour la venue de Rubin Kazan. Si Carles Puyol et Thierry Henry manquaient à l’appel, les Xavi, Iniesta, Messi, Ibrahimovic et compagnie étaient bien sur la pelouse au coup d’envoi.Kazan crée la surpriseLa rencontre ne promettait pas d’être tranquille pour le Barça. Car bien que méconnue, cette équipe de Rubin n’en restait pas moins redoutable. Et il ne fallait d’ailleurs pas attendre deux minutes de jeu pour le constater… Sur un dégagement du gardien, la défense barcelonaise contrôlait mal et, sans réfléchir, Ryazantsev dégommait une frappe surpuissante de l’extérieur du pied droit. Des 35 mètres, la trajectoire était parfaite et Valdés, parti un peu en retard, n’arrivait pas au ballon… 0-1.Barcelone mal payéUn tir, un but. Le bilan des Russes en première mi-temps était rentable. Car en plus, en face, les Catalans manquaient de réussite. Pourtant bien en place et avec un jeu assez fluide, les Catalans réalisaient un premier acte correct, mais certainement trop lent pour inquiéter outre mesure la défense nordique. Tactiquement bien positionnés, les Tatars faisaient bloc et parvenaient à ralentir admirablement bien le jeu barcelonais.Souvent appelé sur son côté gauche, Pedro était certainement l’homme le plus utilisé en attaque. Mais pas assez tranchant, tout comme Messi, qui n’hésitait pourtant pas à prendre sa chance ou à déborder dès que possible, il ne permettait pas à Ibrahimovic d’exploiter de bons ballons. Le Suédois, qui a eu trois opportunités de but, n’était pas verni. A la 22ème minute, Pedro n’avait pas plus de chance en reprenant de la tête un centre d’Alves… sur le poteau.L’arbitre français Laurent Duhamel sifflait donc la pause sur ce score de 0-1. Le Barça était à la traine d’un but… ce qui n’avait pas le don de réjouir le public du Camp Nou.Ibra pour l’espoirDes supporters azulgranas qui reprenaient pourtant espoirs dès la reprise. En effet, après seulement deux minutes de jeu, Zlatan Ibrahimovic faisait lever le Camp Nou pour ce qui est, à l’heure actuelle, son plus beau geste depuis son arrivée à Barcelone. Servi en profondeur par Xavi, le Suédois enchaînait un contrôle poitrine – frappe de toute beauté. Le tir croisé du numéro 9 surprenait le gardien : 1-1.On pensait alors le Barça parti sur de bonnes bases. Mais, à la régulière, les Russes tenaient tête aux Catalans, qui ne parvenaient pas à créer le surnombre en attaque. Un ton en-dessous de son niveau de jeu habituel, Barcelone semblait impuissant, et ce malgré une bonne possession du ballon.Gokdeniz pour la victoireEt alors que l’on croyait que le temps allait jouer en faveur des Blaugrana, le Rubin Kazan surprenait encore le Camp Nou à un quart d’heure de la fin. Au terme d’une contre-attaque rapidement jouée, Gokdeniz se présentait seul devant Victor Valdés, qui ne pouvait pas faire grand chose… 1-2.Le Barça tentait alors le tout pour le tout dans un dernier rush très brouillon. Une façon de jouer inhabituelle qui ne souriait pas aux Catalans. Pourtant, dans le temps additionnel et sur corner, Touré envoyait une tête en plein sur le poteau…Rubin l’a fait1-2. La victoire est là pour Rubin, qui réalise sans doute la meilleure performance de son histoire à l’étranger. Grâce à un jeu correct et tactiquement impeccable, les Russes repartent du Camp Nou avec les trois points. Chapeau.

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires