Ronaldinho, le retour de l’empereur ?

Ronaldinho continue d’être la grande icône médiatique du Barça, qui ce jeudi voyageait en Asie pour débuter une tournée sur tout le continent en passant par Pékin, Tokyo et Hong Kong. Dans une équipe avec plus de stars que jamais, le crack brésilien maintient intact sa popularité et continue d’être la grande référence pour les supporters.Ronaldinho est à l’aube d’une saison cruciale pour sa carrière. Il sait que pour être le meilleur, il ne faut pas seulement l’être, mais aussi le paraître. De la saison dernière, on se souvient bien plus de ses allers-retours au gymnase que de ses 21 buts en Liga, qui est son record personnel dans sa carrière professionnelle. Il semblerait donc que Ronaldinho commence cette nouvelle saison avec cette leçon bien apprise.Des détails qui laissent rêveursÇa ne devrait pas être exceptionnel de le voir à tous les entraînements, courir et transpirer comme jamais, mais il sourit comme durant ses meilleures périodes. Et nous savons que le sourire du « 10 » est la prémisse de grandes soirées de football au Camp Nou…C’est le défi que relève Ronaldinho. Être le n°1 n’est pas seulement une question de talent, parce qu’il faut le travailler jour après jour. L’implication que le président Joan Laporta a demandé à ses stars pour continuer dans le même sens doit se voir dans chaque action individuelle et collective. Depuis le début de la pré-saison azulgrana, et bien qu’il soit un peu tôt pour tirer des conclusions, il y a des détails qui invitent a croire au retour de la meilleure version du crack brésilien. Premièrement, il sait qu’il ne pourra pas s’endormir sur ses lauriers parce que la concurrence pour être titulaire dans une attaque qui comprend Eto’o, Messi et Thierry Henry sera extraordinaire. Deuxièmement car son trône a été remis publiquement en question par le sélectionneur brésilien, Carlos Dunga, qui se sent plus fort après avoir gagné la Copa America en jouant le football le moins spectaculaire que le pays du « joga bonito » se souvienne. Troisièmement parce que, après les deux parties du stage en Écosse, face a Dundee United et Hearts, le « 10 » a terminé comme meilleur buteur de l’équipe avec 2 buts. Et enfin, parce que le Barça et sa sélection on besoin de lui en état de grâce pour que la magie de « O Rei » les illuminent. Et ceci n’arrivera que s’il est en pleine forme… traduit par Loik Mondesir (Mundo Deportivo)  

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires