Ronaldinho et Eto’o favoris pour le Ballon d’Or

  Ronaldinho et Samuel Eto’o sont bien partis pour offrir un nouveau titre de meilleur footballeur de l’année au club azulgrana. Le magazine France Football rendra public le nom du Ballon d’Or européen 2006 le 28 novembre prochain. Ce pourrait bien être les sociétaires du FC Barcelone Eto’o ou Ronaldinho malgré la rude concurrence de leurs collègues des autres grandes formations du « vieux continent ». Malgré sa blessure au ménisque du genou droit qui le tient à l’écart des terrains depuis le 27 septembre dernier, l’attaquant camerounais a un parcours de Ballon d’Or depuis le début de l’année en cours. Avec les Lions indomptables et surtout avec Barcelone, Eto’o a illuminé l’année 2006 : meilleur buteur de la dernière Coupe d’Afrique des nations en Egypte avec cinq artifices en quatre matches ; champion d’Espagne avec les Blaugranas ; Pichichi de la Liga espagnole avec 26 réalisations ; vainqueur de la Ligue des champions avec le Barça (six buts pendant le tournoi) ; meilleur joueur de la finale de la Champion’s League le 17 mai 2006 à Paris en France et vainqueur de la Super coupe d’Espagne. Avant sa grave blessure, Eto’o avait encore fait parler de lui en Liga espagnole et en Ligue des champions : 4 buts en autant de rencontres lors de la première compétition, sans oublier ses trois passes décisives et une réalisation et trois caviars pour ses compères pendant les deux premiers matches de la seconde. Ajoutés à ces titres, une grande activité dans le repli défensif et dans le pressing des adversaires. Même s’il n’était pas invité au banquet footballistique mondial l’été dernier en Allemagne, le Lion indomptable n’a pas à rougir de cette absence. Car son rival français Thierry Henry et surtout son coéquipier azulgrana Ronaldinho n’ont guère brillé au pays de Goethe. Ce dernier peut tout de même légitimement prétendre se succéder à lui-même sur le trône du Ballon d’Or. Maître à jouer du Barça, « Ronnie » est l’un des principaux artisans du succès du club phare de la Catalogne en Liga et en Champion’s League. Les passes décisives à la pèle, environ 15 buts en championnat d’Espagne et 10 réalisations sur la scène européenne permettent « au footballeur le plus souriant » de nourrir de grandes ambitions au sujet de la récompense individuelle la plus courue des footballeurs. Même s’il a essuyé plusieurs critiques après sa décevante Coupe du monde et son début de saison poussif. Le génie de Gremio sourit à nouveau grâce à son doublé en Liga face au fameux FC Séville et son magnifique but en Champion’s League face au Levski Sofia. Ronaldinho ou Eto’o élu Ballon d’Or européen 2006 serait un choix conforme aux performances sur les terrains. Mais les Blaugranas ne sont pas à l’abri de se faire tailler l’herbe sur les pieds par le Gunners Thierry Henry ou le Madrilène Fabio Canavarro. A moins que ces derniers ne se voient coiffer sur le fil par l’Azulgrana Deco, qui est aussi un favori pour le titre. écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires