Rien ne va déjà plus au Real ?

Le Real Madrid a perdu son premier match de la saison dans l’antre du FC Séville. Après sept victoires consécutives (cinq en championnat, deux en CL), les Madrilènes ont dû s’incliner pour la première fois, et laissent le Barça s’échapper seul en tête du classement de la Liga (avec trois points d’avance). Il était clair que tous les détracteurs madrilènes les attendaient au tournant et ont profité de ce premier revers de l’ère néo-galactique pour enclencher le signal d’alarme sur la capitale.Coïncidence ou révélation importante: il s’agissait de la seule rencontre où Cristiano Ronaldo n’était pas sur la feuille de match (ndlr: blessé par le Marseillais Diawara mercredi soir en CL). Sans Ronaldo, le Real ne brille plus. Et cela même si les dirigeants madrilènes évitent la question, à l’image de Jorge Valdano, qui a dégagé en touche après la rencontre en déclarant: « Il n’est pas décent de parler de ceux qui ne jouent pas. Ici, nous gagnons tous et nous perdons tous ». Malheureusement, les statistiques du Portugais paraissent indiquer que le Real en a cruellement besoin, et que la « Ronaldo-dépendance » est bien une réalité… Notons également que Lassana Diarra, pion fondamental du onze de Pellegrini, est également blessé depuis plusieurs jours et sa présence manque fortement dans la zone de récupération de Madrid.Cependant, le Real a d’autres soucis à se faire. A Séville, la prestation de la défense madrilène a été déplorable, et particulièrement celle des arrières latéraux. Marcelo a été auteur d’un match lamentable et sa responsabilité est engagée dans les deux buts. Tant le Brésilien que Sergio Ramos ont laissé de véritables boulevards devant Iker Casillas. Séville n’a pas demandé son reste et en a profité pour inscrire deux buts par l’intermédiaire de Jesus Navas et Renato. Si Casillas n’avait pas réalisé plusieurs arrêts miraculeux (au sens premier du terme, car ses réflexes au Sanchez Pizjuan ont été littéralement exceptionnels), le Real Madrid se serait vu infliger une défaite bien plus lourde (ndlr: 2-1, but de la tête de Pepe).Comme mentionné plus haut, la sonnette d’alarme est déclenchée à Madrid. Le quotidien sportif Marca titrait aujourd’hui « Mise en garde pour Pellegrini », en raison d’une possible réunion de l’entraîneur chilien avec Valdano et Pardeza. Les reproches sont claires: face à Séville, l’équipe était coupée en deux, sans aucune connexion entre la défense et l’attaque. Ces approximations défensives ont offert de nombreuses occasions aux Andalous, qui se retrouvaient souvent en surnombre face à l’arrière-garde de Casillas. Incompréhensible pour une équipe de ce rang…Mais la principale critique adressée à Pellegrini est le manque d’activité du meilleur joueur madrilène de la saison dernière: Gonzalo Higuaín. Auteur de 22 buts en Liga la saison dernière, ‘Pipita’ ne bénéficie pas de la confiance de son entraîneur, et tout le monde se demande pourquoi… Si Cristiano et Kakà sont indiscutables, Benzema et Raùl devraient l’être bien moins… En ce qui concerne le capitaine, il est inamovible, quelles que soient les circonstances. Si le Real Madrid lui doit un respect sans limites, il faut rester réaliste. Une fois menée face à Séville, l’équipe du Real aurait sans doute davantage bénéficié de la vitesse et de la technique de l’Argentin que du calme et de l’aura de Raùl… En ce qui concerne le Français, ses prestations sont plus que discutables depuis le début de la saison. Mais l’étiquette de ‘galactique’ qui lui a collée Florentino Pérez joue en sa faveur. Benzema est arrivé à Madrid comme un grand avant-centre et a une place ‘acquise d’office’ dans l’attaque madrilène. Pourtant, il n’est pas rare de le voir toucher à peine quelques ballons sur l’ensemble de la rencontre… Benzema deviendra un excellent joueur, personne ne discute cela. Mais au jour d’aujourd’hui, ‘Pipita’ Higuaín a déjà prouvé qu’il pouvait inscrire un nombre incroyable de buts avec le Real. Pellegrini devrait en prendre conscience et lui accorder davantage de minutes, car l’Argentin paraît nerveux lors de sa montée en jeu, conscient que les quelques instants qu’il passera sur la pelouse sont cruciaux pour la suite de sa saison…De plus, son attitude est irréprochable. Malgré son manque d’activité sur le terrain, il a déclaré:  » Que je joue ou non, les rotations sont la meilleure solution pour l’équipe. A moi de convaincre l’entraîneur. Depuis mon arrivée à Madrid, je n’ai jamais baissé les bras, je continuerai à travailler, plus dur chaque jour, et je finirai par gagner ma place ». Higuaín n’a jamais fait le moindre bruit, ni émis la moindre plainte… Pourtant, avec de la confiance, il peut être une arme redoutable… Gonzalo Higuaín l’a démontré à maintes reprises…Cependant, toutes ces analyses arrivent un peu tôt dans le déroulement de la saison… Perdre à Séville n’est en rien dramatique. Mais tel est le lot des joueurs d’un club de la taille du Real Madrid: une défaite, et rien ne va plus…écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires