Remontée fantastique du Real face à Séville (3-2)

Samedi soir, le public du Santiago Bernabeu a assisté à une résurrection héroïque de la part du Real Madrid. Menés 0-2, contre le cours du jeu, par le FC Séville, les hommes de Pellegrini se sont révoltés en seconde période, inscrivant deux buts en quatre minutes par l’intermédiaire de Cristiano Ronaldo et Sergio Ramos. Mais la libération ne surviendra qu’à la 92ème, lorsque Rafael Van der Vaart trouve la faille et fait exploser le stade, et pour cause: le Real Madrid se place en tête de la Liga. Notons qu’entretemps, Madrid a trouvé trois fois le montant, et s’est heurté à un Palop des grands soirs.Manuel Pellegrini a aligné une équipe assez classique pour affronter l’excellent FC Séville: Casillas dans les buts, Arbeloa et Ramos sur les flancs, Garay et Albiol en charnière centrale, Xabi Alonso et Lassana Diarra dans la récupération, Kaká, Marcelo, Ronaldo et Higuaín dans la zone offensive.Le match commence de la pire des manières pour le club de la capitale. Le contrôle du jeu appartient aux joueurs de Séville, qui parviennent à étouffer toute tentative madrilène. Les Andalous ouvrent le score à la neuvième minute de jeu. Une belle action de Jesús Navas et Diego Capel rebondit sur Xabi Alonso, qui surprend Iker Casillas. Sonné, le Real peine à réagir, mais au plus la première mi-temps avance, au plus le FC Séville recule. Madrid prend peu à peu le jeu à son compte, et entame le siège devant les cages de Palop. Mais le vétéran portier sévillan se montre intraitable, repoussant fermement plusieurs missiles de Marcelo et Cristiano Ronaldo. Kaká est également à deux doigts de marquer, mais il a manqué un centimètre au Brésilien pour pousser le ballon au fond.Malgré ces belles occasions, le score ne bouge plus jusqu’à la pause. Dès le retour des vestiaires, tout le monde s’attend à une révolution merengue. Pourtant, le FC Séville va refroidir le stade. A la 52ème, Dragutinovic décroche un coup-franc lointain: malgré son manque de puissance, le tir trompe Iker Casillas, dont la réaction a été incroyablement lente. Deux tirs cadrés et deux buts… Consternation au Real Madrid.Pellegrini n’a plus le choix et il le sait. ‘El Ingeniero’ décide alors de faire monter deux hommes ayant une vision de jeu extraordinaire: Rafael Van der Vaart et Jose Maria Gutiérrez ‘Guti’, qui revenait de blessure. Avec ces deux joueurs sur le terrain, le visage du Real Madrid se transforme, et le bombardement des buts de Palop peut désormais débuter.Avant la réduction du score, les statistiques étaient insultantes: 16 tirs pour le Real Madrid, 2 pour Séville. Le but devait tomber… C’est à la 60ème que surviendra le premier. Une passe de Marcelo pour Higuaín est déviée dans le grand rectangle. Cristiano Ronaldo passe par là et envoie du gauche le ballon au fond. Ce but révolte littéralement les madrilènes, qui semblent capables de l’impossible. Quelques secondes plus tard, Guti décroche un boulet de canon qui s’écrase sur la transversale. Sur le corner qui suit, Sergio Ramos saute plus haut que tout le monde et égalise d’un coup de tête rageur. 2-2: en quatre minutes, le Real est de retour dans le match. Pourtant, plus rien ne bougera jusqu’à la dernière seconde de la soirée. Malgré les intenses efforts madrilènes, le marquoir reste bloqué à 2-2. Gonzalo Higuaín tente tant bien que mal de libérer les siens, mais ses deux frappes heurtent le montant. Malchanceux devant les buts, ‘Pipita’ s’est montré intenable durant l’ensemble de la soirée, créant des occasions, et surtout énormément d’espaces dans la défense andalouse. Il est d’ailleurs à l’origine du but libérateur. A la 92ème, alors que plus personne n’y croit, il reprend de la tête un centre de Sergio Ramos. Palop peine à bloquer le ballon, et Van der Vaart est là pour mettre le pied. Tout l’effectif madrilène explose, à l’image des 79 000 spectateurs du Bernabéu. »C’est le meilleur Real Madrid que j’ai vu cette saison », déclarait l’entraîneur de Séville à la fin de la rencontre. Quoi qu’il en soit, la confiance est maximale avant le quart de finale retour face à l’OL. De plus, le Real retrouve la première place en Liga, perdue il y a 98 jours… au Camp Nou. Fiche technique Real Madrid: Casillas, Ramos, Garay, R.Albiol, Arbeloa (54′ Van der Vaart), X.Alonso, L.Diarra (54′ Guti), Marcelo, Kaká (76′ Raúl), Ronaldo, Higuaín.  FC Séville: Palop, F.Navarro, Dragutinovic, Stankevicius, Konko (20′ Adriano), Fazio, Zokora, Perotti, J.Navas, D.Capel (45′ Kanouté), Negredo (76′ Duscher).  Buts: Xabi Alonso (csc 9′), Dragutinovic (52′), Ronaldo (60′), Ramos (64′), Van der Vaart (92′).écrit  

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires