Raul catalyse son Real Madrid (4-2)

Le Real Madrid s’est imposé 4-2 face à Valladolid samedi soir au Santiago Bernabeù. Malgré l’importante différence au marquoir, les hommes de Pellegrini ont une nouvelle fois souffert pour l’emporter face à un rival de moindre envergure. Cependant, l’éternel Raùl a montré l’exemple à ses partenaires en inscrivant un joli doublé en à peine quelques minutes. Marcelo a creusé l’écart d’une belle frappe avant la pause, et Higuaín a clôturé l’addition avec un véritable chef d’œuvre.Avec la blessure de sa star portugaise, Pellegrini était forcé de démontrer ses talents de tacticien afin de démentir les rumeurs de Ronaldo-dépendance. Mais la fatigue accumulée par Kakà lors des matches internationaux en Amérique du Sud ne lui ont pas facilité la tâche. L’entraîneur chilien décide de laisser souffler son astre brésilien en titularisant des joueurs en meilleure forme physique. Devant Casillas se trouvaient Sergio Ramos, Pepe, Albiol et Marcelo. Auteur d’une triste prestation face à Séville, le Brésilien avait pour tâche de se réconcilier avec le difficile public madrilène. En zone de récupération, Lassana Diarra faisait son grand retour aux côtés de Xabi Alonso. Le quatuor offensif était composé de l’oublié Rafael Van der Vaart, du ‘Pirate’ Esteban Granero, de Raùl et de Karim Benzema, excellent avec la France la semaine dernière.Samedi soir, Raùl battait un nouveau record. Avec 711 matches à son actif, il est désormais le joueur ayant disputé le plus de rencontres de l’histoire avec l’emblème du Real Madrid imprimé sur la poitrine. Quelle meilleure manière de le fêter qu’en inscrivant un doublé face à Valladolid? Dès la 13ème minute, Granero centre depuis son flanc droit et le ‘7’ reprend le ballon de l’extérieur du pied gauche pour l’envoyer au fond des filets d’une position difficile. Quelques instants plus tard, c’est au tour de Marcelo de placer son capitaine en position idéale pour marquer. Raùl ne perd pas l’occasion d’alourdir le score et de placer le Real en position confortable après à peine une vingtaine de minutes de jeu.Pourtant, Valladolid n’a jamais baissé les bras. Profitant de l’apathie madrilène après le deuxième but, les hommes de Mendilibar parviennent à réduire le score à la demi-heure de jeu grâce à un sublime coup-franc de Nauzet Alemàn face auquel Casillas ne peut rien faire. Son ballon s’est logé dans la lucarne et était littéralement hors de portée du gardien madrilène. Comprenant que les visiteurs ne sont pas venus au Bernabeù pour subir, le Real réagit par l’intermédiaire de Van der Vaart, mais sa frappe passe à quelques centimètres du poteau. Avant la pause, c’est Marcelo qui inscrit le troisième but madrilène, surgissant dans l’axe depuis son flanc gauche et décrochant un missile du pied droit qui paralyse Jacobo sur sa ligne.Si la première période madrilène a été de qualité discutable, la deuxième s’est avérée pire encore. De plus, le but de Marquitos à la 53ème a inquiété Pellegrini, qui a d’ailleurs décidé de faire monter Kakà et Higuaín, auteur de deux bonnes rencontres lors de ses premières sélections avec l’Argentine. Enfin en confiance, ‘Pipita’ remercie son entraîneur avec un geste de toute beauté. Suite à un service magistral de Xabi Alonso, Higuaín réalise un lob exceptionnel sur le pauvre Jacobo. Le Bernabeù se lève pour apprécier le chef d’oeuvre. Sans faire de bruit, ‘Pipita’ réclame son poste de titulaire à base de buts sur le terrain. Il est clair que l’Argentin est bien plus décisif que Benzema, pourtant inamovible à la pointe de l’attaque.Sans briller, le Real Madrid s’impose donc 4-2, ce qui lui permet de revenir à un point du Barça et de sereinement préparer le choc de mercredi soir face à Milan.   Fiche technique Real Madrid: Casillas, S.Ramos, Pepe, R.Albiol, Marcelo, Lassana Diarra, Xabi Alonso, Granero, Van der Vaart (71′ Kakà), Raùl (81′ Drenthe), Benzema (71′ Higuaín).  Valladolid: Jacobo, Arzo, Nivaldo, Prieto, Lopez, Rubio, Borja (78′ Pelé), Marquitos, H.Font (76′ Bueno), Nauzet Alemàn (57′ Manucho), D.Costa.  Buts: Raùl (13′) , Raùl (18′), Nauzet (29′), Marcelo (46′), Marquitos (53′), Higuaín (79′). écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires