Quatre points d’avance pour le Real Madrid !

Le Real Madrid et le Real Mallorca ont livré un match spectaculaire dimanche soir au Santiago Bernabeu. Les madrilènes l’ont emporté 4-3 au terme de 90 minutes passionnantes. Robinho, Raul et Van Nistelrooy se sont chargés de répondre aux buts de Varela et Guiza. La formation alignée par Bernd Schuster est la même que celle qui a fait match nul sur le terrain de l’Olympiacos, à une exception près. Sanctionné, Sergio Ramos est remplacé par le jeune Miguel Torres. Le match commence sur des chapeaux de roue. En moins de dix minutes, Varela et Van Nistelrooy ont tour à tour une énorme occasion d’ouvrir le score. Heinze touche ensuite clairement le ballon de la main dans la surface de réparation, mais l’arbitre ne daigne pas siffler penalty pour Majorque. Le stade respire: la faute était flagrante… C’est Robinho qui fera trembler les filets le premier. Dès la douzième minute de jeu. Le Brésilien décale Marcelo d’une jolie talonnade. L’arrière gauche madrilène remet le ballon à son compatriote qui ouvre le score d’un coup de tête bien placé. Si la passe décisive du nouveau Roberto Carlos est splendide, son erreur une minute plus tard l’est bien moins… Nerveux en défense, il manque son dégagement et offre le ballon à Varela, qui ne manque pas l’occasion de dribbler Casillas et d’égaliser. Le début de match époustouflant se poursuit à la 17ème minute, lorsque Robinho, légèrement hors jeu sur un décalage involontaire de Raul, place le ballon entre les jambes de Lux et donne l’avantage à Madrid. Deuxième action polémique de la soirée. Majorque n’abdique pas et Nuñez est à deux doigts d’égaliser sur corner. La reprise de l’Espagnol fait trembler la transversale de Casillas. En fin de première période, Varela y parviendra  d’une frappe surpuissante. Impuissant, Casillas ne peut que regarder le ballon se loger dans sa lucarne… Score à la pause: 2-2. En début de seconde période, le Real s’empare du milieu de terrain et se lance à l’assaut des buts de Lux. La défaite du Barça samedi soir constitue une source de motivation supplémentaire: en cas de victoire, Madrid aurait quatre longueurs d’avance sur son éternel rival. C’est pourtant Guiza, nouveauté dans la liste communiquée cette semaine par Luis Aragones, qui va donner un coup de froid aux hommes de Bernd Schuster. Une nouvelle bourde défensive, cette fois de Diarra, permet au nouvel attaquant international de combiner avec Varela et de tromper Casillas. Condamnés à attaquer, les madrilènes remettent leur sort aux pieds de Robinho. Une de ses nombreuses actions sur le flanc gauche le place en position idéale face au gardien adverse, mais le Brésilien fait preuve d’altruisme et sert parfaitement Raul qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans les buts vides. Quelques instants plus tard, Robinho ridiculise une nouvelle fois la défense de Majorque mais sa frappe passe juste au dessus de la transversale. A un quart d’heure de la fin, c’est au tour de Raul de faire preuve de génie. Le ‘7’ envoie une passe tranchante à Van Nistelrooy qui inscrit du plat du pied le septième but de la soirée. L’effort de la remontée se fait sentir en fin de match dans les rangs madrilènes. Les hommes de Bernd Schuster respirent lors du coup de sifflet final… Le match a une nouvelle fois été marqué par la prestation de Robinho. Depuis plusieurs semaines, le Brésilien  est étincelant. Après deux saisons convenables dans la capitale espagnole, l’espoir est devenu un véritable crack. Il marque des buts en en offre d’autres. Il commence à réellement justifier son transfert de Santos. Les supporters madrilènes voient enfin leur perle brésilienne exploser au grand jour. Le Real aurait-il enfin trouvé son Messi? L’avenir nous le dira… Fiche technique Real Madrid: Iker Casillas, Torres, Cannavaro (45′ Pepe), Heinze, Marcelo, Diarra, Gago, Sneijder (Higuain 74′), Robinho (87′ Drenthe), Raul, Van Nistelrooy Real Majorque: Lux, Hector, Ballesteros, Nuñez, Navarro, Pereyra (51’Borja), Basinas, Arango  (66′ Webo), Ibagaza, Varela (90′ Victor), Guiza Buts: Robinho (12′), Varela (13′), Robinho (17′), Varela (37′), Guiza (59′), Raul (63′) et Van Nistelrooy (73′)

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires