Le Real s’impose et reste à 2 points du Barça

  Après les victoires de Barcelone et de Séville, le Real Madrid devait s’imposer à Bilbao pour rester dans la course au titre. En manque cruel de points dans la lutte pour le maintien, l’équipe basque était bien décidée à faire tomber celle de Capello. Notons qu’il y a quelques semaines, Valence avait sombré face à la rage de vaincre de l’Athletic Bilbao.La principale nouveauté dans le onze de base est la titularisation du latéral droit Cicinho. Le Brésilien s’était gravement blessé en début de saison, et est enfin remonté sur un terrain de football. La convalescence du défenseur madrilène a duré sept mois. Sur ce même flanc droit, Beckham remplace Higuain.Il n’aura fallu que treize minutes au Real pour ouvrir le score. Comme la semaine dernière face à Valence, un coup franc de Beckham est déposé sur la tête de Sergio Ramos, incompréhensiblement seul. Le but du défenseur ne fait que confirmer qu’il prend une importance considérable au sein du Real Madrid. Toujours présent, toujours motivé, Sergio Ramos est devenu le symbole de la défense merengue. Même si l’Athletic se procure quelques occasions, c’est le Real qui va doubler la mise à la 34ème. Une belle action d’Emerson est envoyée par Cicinho sur la tête de Van Nistelrooy, qui trompe Aranzubia sans difficultés. 0-2 à la pause, le stade de La Cathedral est muet.Dès le retour des vestiaires, Van Nistelrooy remet ça. L’attaquant hollandais inscrit son dix-huitième but de la saison en championnat d’une frappe puissante suite à un corner de Beckham. Désespéré, Mané fait entrer Yeste et Urzaiz pour tenter de renverser la vapeur. Le match plié, le Real baisse quelque peu le rythme et décide de contrôler le jeu. Fabio Capello remplace Van Nistelrooy, excellent, par Higuain, car l’attaquant aurait manqué le match crucial face à Séville en cas de carte jaune. A peine monté au jeu, la perle argentine envoie une frappe sur le poteau. Mais c’est l’Athletic qui voit ses efforts récompensés à dix minutes du terme par un but de la tête de Fernando Llorente. Alors que les basques recommencent à y croire, Guti, monté à la place de Robinho, va conclure de manière magistrale une contre attaque rondement menée par Diarra. Le « 14 » réalise un superbe lob face auquel Aranzubia ne peut rien faire.Le Real s’impose 1-4 et ne laisse rien passer. Cette fin de championnat est palpitante et toujours aussi indécise. Le match des titans entre le Real Madrid et Séville sera déterminant pour la suite des événements… Fiche techniqueAthletic: Aranzubia, Exposito, Sarriegi, Amorebieta, Javi Gonzalez, Murillo, Javi Martinez, Iraola (70′ Llorente), Etxeberria (51′ Urzaiz), Gabilondo (51′ Yeste), AdurizButs: Sergio Ramos (13′), Van Nistelrooy (34′), Van Nistelrooy (49′), Llorente (80′), Guti (83′)Real Madrid: Casillas, Cicinho, S.Ramos, Cannavaro, Torres, Emerson, Diarra, Beckham, Robinho (75′ Guti), Raul (87′ Reyes) , Van Nistelrooy (61′ Higuain) .

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires