Le Real s’éloigne à 13 points du Barça !

  Le Real Madrid a amélioré son image dimanche soir face à Villareal. Mais même si les galactiques ont enfin compris comment jouer en équipe, leur bonne prestation les a encore éloignés du FC Barcelone. Après le résultat nul et vierge sur la pelouse du Madrigal, l’équipe catalane est confortablement installée dans son fauteuil de leader avec treize longueurs d’avance sur les madrilènes… La blessure de Ronaldo (la cinquième en… cinq mois!) est une mauvaise nouvelle supplémentaire pour les hommes de Lopez Caro.Et pourtant, tout avait plutôt bien commencé ! Sous les ordres de Lopez Caro, le Real semble avoir meilleure mine. Terminé le « football dans l’axe » de Luxemburgo, qui refusait catégoriquement d’utiliser les flancs! L’entraîneur du Real a aligné une équipe inédite: Casillas dans les buts, Salgado, Ramos, Woodgate (de retour de blessure), et Roberto Carlos en défense, Helguera en milieu défensif, Zidane et Robinho sur les flancs, Guti en organisateur et Ronaldo et Baptista en attaquants. Ce dernier a fait preuve d’une incroyable imprécision devant les buts et ses mauvaises prestations commencent à inquiéter les dirigeants madrilènes! Baptista n’est pas l’ombre de « la Bestia » qu’il a été à Séville. En ce qui concerne Ronaldo, il semble vraiment maudit : cinquième blessure en cinq mois de compétition…! C’est Cicinho qui l’a remplacé en cours de match. Le Real s’empare rapidement du contrôle du jeu. Zidane aurait pu ouvrir la marque sur coup franc en début de match. Mais sa frappe passe légèrement à côté. Le Français a décidé de commencer l’année 2006 d’un bon pied. Mais la plus belle action de la première mi-temps est à mettre à l’actif de Villareal. Une somptueuse combinaison entre Riquelme et Forlan se conclut par une frappe de l’Argentin qui finit à quelques centimètres de la lucarne gauche de Casillas. Les occasions se succèdent, d’un côté comme de l’autre. Très jolie première mi-temps, gâchée pour le Real par la blessure prématurée de Ronaldo à la 32ème minute de jeu. C’était donc une occasion en or de débuter pour son compatriote Cicinho. Le premier match du latéral brésilien a été très prometteur. Rapide, dribbleur et combatif, il a effacé Michel Salgado sur le flanc droit.La deuxième période est tout aussi folle que la première. Les occasions pleuvent dans le stade déchaîné de Villareal. Le Madrigal est à deux doigts d’exploser lorsque Forlan rate l’immanquable dans le petit rectangle, en envoyant une passe de Joser Mari au-dessus des buts d’Iker. La montée au jeu de Soldado a une nouvelle fois donné une bouffée d’air au Real Madrid. Le jeune attaquant aurait pu marquer à deux reprises, mais il a buté devant Viera, le gardien de Villareal. 13 points d’écart avec le Barça0-0, score final. Bonne image du Real, mais ce n’est pas suffisant pour tenir le rythme effréné imposé par le Barça ! La Liga semble perdue, et les madrilènes doivent se centrer sur d’autres objectifs. Mais si les hommes de Lopez Caro continuent dans cette voie, la sortie du tunnel peut être proche.Villarreal: Viera; Venta, Peña, Gonzalo, Arruabarrena; Senna, Cazorla (Font, m.83), Sorín (Calleja, m.46), Riquelme; Forlán , Jose Mari.Real Madrid: Casillas; Salgado, Woodgate, Ramos, Roberto Carlos; Helguera (Gravesen, m.80), Guti; Robinho (Soldado, m.75), Baptista, Zidane; Ronaldo (Cicinho, m.33).

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires