Le Real revient à un point du Barça

  Le Real Madrid a remporté sa quatrième victoire consécutive en Liga contre l’Athletic Bilbao, lors d’un match dur où l’équipe de Fabio Capello a dû courir après le score. Cette victoire place les merengues à la deuxième place du classement, à seulement un point du Barça. Si le Real a gagné, c’est en grande partie grâce à ses ex-galactiques. Ronaldo a égalisé, Beckham a très bien joué et Roberto Carlos a inscrit le but de la victoire. L’efficacité du bloc de Capello est impressionnante.Ronaldo est un joueur très spécial… Même si beaucoup le critiquent pour son comportement extra-sportif et son excès de poids, l’attaquant brésilien inspire le respect de ses adversaires. Bien sûr, d’autres avant-centres courent plus et participent davantage au travail collectif, mais Ronaldo reste l’un des meilleurs pour inquiéter les gardiens. Énormément critiqué depuis le début de la saison, il a prouvé dimanche soir qu’il savait toujours jouer au football.Cependant, Capello ne l’a pas titularisé. A cause des blessures d’Helguera et de Cannavaro, Salgado s’empare du flanc droit, et Ramos et Mejía occupent le centre de la défense. Le flanc gauche est bien entendu propriété de Roberto Carlos. Comme d’habitude, la zone de récupération est assurée par la paire Emerson-Diarra, qui défend à merveille mais qui a du mal à créer du beau jeu. A l’avant, Raúl, Reyes et Robinho étaient chargés d’alimenter Ruud Van Nistelrooy.Le nouvel Athletic de Mané (l’ancien entraîneur a été limogé dimanche dernier), fait bonne figure au Santiago Bernabeu. Le Real leur laisse la balle et Yeste et Aduriz en profitent pour inquiéter la défense blanche. De l’autre côté, Raùl, Salgado et Robinho ont également eu des occasions d’ouvrir le score. Robinho est le seul joueur offensif du Real qui tente toujours quelque chose. Dans toutes les situations, le « futbol alegre » de la perle brésilienne prend le dessus. Ses gestes techniques, dont un coup du sombrero qui aurait pu amener un but, rendent dingues tous les défenseurs adverses.Mais c’est l’Athletic qui va inscrire le premier but de la soirée… suite à une erreur arbitrale. Un coup franc surpuissant de Luis Prieto effleure Gabilondo en position de hors jeu. Même si l’attaquant basque ne touche pas le ballon, il participe à l’action car il trompe Casillas par sa position non réglementaire. Mais l’arbitre Ramírez Domínguez accorde le but. 0-1 score à la mi-temps.Dès le retour des vestiaires, Capello fait monter Beckham et Ronaldo pour  remplacer Emerson et Reyes, transparents en première période. Et le Real est transformé. La présence de Ronaldo suffit à elle seule pour inquiéter toute une équipe et donner le sourire au Santiago Bernabeu. Le Brésilien, utra-motivé pour son retour, a très bien joué, débordant sur les flancs et participant même au milieu de terrain.Casillas évite le 0-2 et quelques instants plus tard, une passe splendide de Sergio Ramos depuis la défense est envoyée au fond des filets par Ronaldo. L’attaquant exulte. Il reste 25 minutes de jeu. Le Real a le temps de remonter. L’équipe de Capello assiège le but de Lafuente, et ce n’est qu’à la 81ème minute de jeu que Roberto Carlos envoie un boulet de canon au fond des filets. Le match est plié, mais la soirée aurait pu être gâchée si Casillas n’avait pas réalisé son arrêt miracle habituel dans les dernières secondes de la partie. Score final: 2-1.Grâce à cette victoire, le Real met la pression sur le Barça, qui n’a plus qu’un point d’avance, et passe devant Séville, qui s’est incliné face à l’Espanyol. Les madrilènes se déplacent justement à Séville la semaine prochaine… Le deuxième face au troisième… Journée décisive pour la suite du championnat.Real Madrid: Iker Casillas; Míchel Salgado, Sergio Ramos, Mejía, Roberto Carlos; Emerson (Beckham, min.46), Diarra; Robinho, Raúl, Reyes (Ronaldo, min.46); Van Nistelrooy.Athletic: Lafuente; Iraola, Luis Prieto, Sarriegui, Expósito; Orbáiz (Murillo, min.56), Javi Martínez, Yeste (Urzáiz, min. 69), Gabilondo; Etxeberría (Casas, min. 80) ; Adúriz.Buts: Luis Prieto (35′) , Ronaldo (65′), Roberto Carlos (81′).

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires