Le Real perd des points face à l’Atlético

  Pour la deuxième fois de la saison, le Real Madrid a calé sur son terrain, partageant les points avec l’Atletico de Madrid. La légende noire de l’Atleti au Bernabeù continue… Lorsqu’ils évoluent face aux merengues, les rojiblancos ne savent pas gagner.La première demi-heure de jeu a été impressionnante. Javier Aguirre a eu l’intelligence de titulariser Mista afin de gagner la bataille du milieu de terrain. L’ex-joueur du Real a même ouvert le score après seulement six minutes de jeu, envoyant au fond des filets une superbe action ébauchée par Torres et Maxi. Le système de jeu mis en place par l’entraîneur chilien a étouffé le cerveau madrilène: Jose Maria Guti. A chaque fois qu’il touchait le ballon, Guti était stoppé fautivement par un adversaire. Quatre joueurs de l’Atletico recevront une carte jaune après avoir fauché le « 14 » madrilène. Le Real était perdu, et l’Atletico en pleine confiance. Maniche et Petrov ont raté deux énormes occasions d’alourdir le score. Mais la malédiction du Bernabeù semblait perdurer…En effet, dès que Guti est parvenu a se libérer de la pression « rojiblanca », il envoie une somptueuse passe à Raúl. Le capitaine prend Pernia de vitesse avant de marquer du pied droit. Raúl méritait ce but. Pour les critiques, pour la décision de Luis Aragones de ne pas le convoquer, et surtout pour sa lutte contre ceux qui crient haut et fort qu’il est fini. Le stade entier se lève et Raúl célèbre son but en montrant son nom et son numéro… Que devait penser Aragones devant sa télé… Même si Raúl n’est plus celui d’il y a dix ans, il est toujours là lorsqu’on a besoin de lui. N’est-ce pas lui qui a amorcé la remontée avec l’Espagne face à la Tunisie en Coupe Du Monde? Une chose est certaine: Aragones s’est trompé et regrettera son choix.Mais revenons-en au match. L’Atletico a commencé a trembler et le Real s’est peu à peu emparé du contrôle de la partie. Guti et Reyes parviennent enfin à affoler les défenseur de l’Atletico avec leurs passes tranchantes pour Van Nistelrooy. Le Hollandais aurait pu marquer mais il perd son duel avec Leo Franco. La partie commence à s’animer: Torres voit son tir dévié par Casillas, Reyes lui répond avec une frappe surpuissante qui frôle le poteau de Leo. Quelques minutes plus tard, la meilleure combinaison merengue aurait pu se terminer en but: Raùl lance Guti dans le grand rectangle, le « 14 » décale Reyes pour le laisser marquer devant le but vide mais le ballon passe à quelques centimètres du pied du dernier renfort madrilène. La remontée semble proche… L’action suivante sera déterminante. Sergio Ramos coupe incompréhensiblement un centre de Torres de la main. Carte jaune indiscutable qui lui coûtera cher en milieu de seconde période…  En effet, Ramos stoppera une nouvelle fois Torres et sera expulsé par Undiano Mallenco.Aguirre et Capello veulent à tout prix empocher les trois points. Agüero et Ronaldo entrent en scène. Mais le Brésilien, ovationné par le public, n’est pas encore prêt pour réaliser des miracles. La nouvelle perle argentine aurait pu quant à lui donner la victoire à son équipe. Son premier tir est sauvé parun magnifique arrêt de Casillas. « El Kun » dispose d’une dernière occasion à la dernière minute de jeu. Face à face avec Casillas. L’Argentin choisit le plus difficile afin d’inscrire le « golazo » de la journée. Agüero lobe le gardien madrilène, mais son tir frôle la transversale. Ce n’est donc pas ce soir que l’Atletico battra le Real. La légende noire continue…Real Madrid: Iker Casillas; Mejía, Sergio Ramos, Cannavaro, Roberto Carlos; Emerson, Diarra; Reyes (Raúl Bravo, min.65), Guti (Beckham, min.70), Raúl; Van Nistelrooy (Ronaldo, min.81)Atlético de Madrid: Leo Franco; Seitaridis, Pablo, Perea, Pernía; Maniche, Lucin; Maxi, Mista (Kun Agüero, min.59), Petrov (Galletti, min.77);  Fernando TorresButs: Mista (6′) ,  Raúl (38′)

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires