Le Real ne lâche rien !

Les dix-neuf équipes de la Liga sont prévenues. Quand on ne concrétise pas ses occasions face au Real Madrid, la sentence est cruelle et immédiate. Le Real Zaragoza en a fait les frais dimanche soir au Santiago Bernabeù. Les hommes de Víctor Fernández ont dominé l’ensemble de la rencontre, obligeant Iker Casillas à réaliser plusieurs parades de grande classe. San Iker a livré une prestation exceptionnelle, sauvant près de neufs buts sur sa ligne. En fin de match, les madrilènes ouvrent le score sur l’une de leurs premières véritables occasions. Bien servi par Robinho, Van Nistelrooy inscrit de la tête sa neuvième réalisation en Liga. Le Brésilien se chargera lui-même du but du KO.Le Real restera donc leader une journée de plus, notamment grâce à sa solidité dans son antre madrilène. Alors que Madrid a perdu énormément de points à domicile l’année dernière, le Santiago Bernabeù est redevenue cette forteresse imprenable pour les autres équipes. Les chiffres sont sans appel : seizième victoire consécutive à Chamartin pour les hommes de Bernd Schuster. Notons que Casillas a battu son record d’invincibilité: quatre matches consécutifs sans encaisser le moindre but.Pourtant, le Real Zaragoza a réalisé un match de haut niveau. Bernd Schuster aligne une équipe sans surprise. Casillas en dernier rempart, Ramos, Heinze, Cannavaro et Marcelo en défense, Diarra, Baptista et Sneijder dans l’entre-jeu, et Robinho, Raùl et Van Nistelrooy à l’attaque. Après de premières minutes prometteuses de la part des madrilènes, les hommes de Victor s’emparent du contrôle de la partie. Au quart d’heure de jeu, Gabriel Heinze se blesse et laisse sa place à Miguel Torres. Le défenseur argentin est fort malchanceux en ce début de saison: depuis son arrivée en août dernier, c’est la troisième fois qu’il sera écarté des terrains, pour un mois et demi cette fois…Zaragosse aurait pu marquer à maintes reprises. Oliveira, Luccin et Sergio Garcia décrochent plusieurs missiles depuis l’extérieur de la surface, mais Casillas leur répond par des arrêts exceptionnels. Quelques instants plus tard, le buteur Diego Milito se présente seul face au gardien merengue, mais ce dernier remporte une nouvelle fois son duel.En deuxième période, rien ne change. Zaragosse domine, crée le danger, mais pardonne les lacunes défensives du Real Madrid. Un coup de tête surpuissant de Diogo et un boulet de canon de Zapater sont repoussés par Casillas. Et quand le portier madrilène se loupe, il peut compter sur son poteau. Oliveira conclut une belle contre-attaque mais voit sa frappe repoussée par le montant. En milieu de seconde mi-temps, le Bernabeù réclame Guti. Schuster le fait donc monter à la place de Sneijder. Et le Real a directement une autre mine. S’il n’a pas été décisif comme face à Alicante, le ’14’ a offert quelques passes de grande qualité et a permis à Madrid de se donner de l’air. A la 65ème, une contre-attaque rondement menée par Robinho se termine en but. Le Brésilien réalise un grand pont sur Juanfran et décroche un centre somptueux pour Ruud Van Nistelrooy. Réputé pour son réalisme, Van Gol ouvre le score de la tête. Cela paraît incroyable, mais le Real Madrid mène 1-0.Assommés, les hommes de Victor Fernandez baissent la tête et voient tous leurs espoirs anéantis dix minutes plus tard par une nouvelle action de Robinho. Après une course de cinquante mètres, la perle brésilienne double la mise du plat du pied. Le match ne pouvait se terminer sans un dernier arrêt miracle de Casillas sur un coup franc de Gabi. Iturralde Gonzalez siffle la fin de la rencontre. Le Bernabeù ovationne Iker Casillas, qui est bien le meilleur gardien au monde.Fiche technique: Real Madrid: Casillas, S.Ramos, Cannavaro, Heinze (15′ Torres), Marcelo, Diarra, Sneijder ( 51′ Guti), Baptista (78′ Gago), Robinho, Raul, Van NistelrooyReal Zaragoza: L.Vallejo, Juanfran, Ayala, Sergio, Diogo, Luccin, Celades ( 65′ Oscar), S.Garcia (66′ Gabi), Zapater, Oliveira (87′ Paredes), Diego MilitoButs: Van Nistelrooy (65′), Robinho (76′)écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires