Le Real met la pression (2-0) !

Le Real Madrid s’est imposé avec la manière (2-0, buts d’Higuaín et Ronaldo) face à la redoutable équipe de Valence, et en a profité pour se placer à une seule unité du Barça au classement de la Liga BBVA. Alors qu’on les annonçait condamnés après la défaite lors du Clasico, les hommes de Pellegrini sont bien décidés à lutter jusqu’au bout, et ont immédiatement profité du premier faux-pas barcelonais sur le terrain de l’Espanyol. Les Catalans le savent: s’ils ont toujours leur destin entre leurs mains, ils ne peuvent pas pour autant relâcher la pression, car leur éternel rival ne lâchera rien.Dimanche soir, Pellegrini aligne exactement la même équipe qui l’a emporté à Almería en milieu de semaine: Casillas dans les buts, Arbeloa, Ramos, Albiol et Marcelo en défense, Gago en zone de récupération, Guti, Xabi Alonso et Van der Vaart en zone de création devant la paire Ronaldo-Higuaín. Côté valencien, Emery opte également pour son équipe traditionnelle avec son quatuor offensif ultra-performant formé par David Silva, Juan Mata, Pablo Hernández et David Villa, laissant sur le banc ses jokers de luxe Joaquín et Vicente.La première période est un authentique monologue merengue. Les joueurs du Real contrôlent parfaitement les débats, faisant preuve d’une exemplaire solidité défensive et d’une forte vivacité offensive. Mené à la baguette par un Guti et un Xabi Alonso des grands soirs (certes bien aidés par les récupérations de Gago), le jeu madrilène est fluide et rapide. Les occasions ne tardent pas à arriver devant les cages de César, mais Guti et Ronaldo envoient tous les deux le ballon à quelques millimètres du poteau. L’ex-portier du Real réalise ensuite plusieurs arrêts difficiles, mais finit par s’incliner à la 24ème devant Gonzalo Higuaín.Muet lors des deux dernières rencontres, ‘Pipita’ s’est réconcilié avec le but. Formidablement lancé par Guti, il réalise une feinte de corps magistrale et laisse David Albelda sur place. Se présentant ensuite seul face à César, son pied droit ne tremble pas: Higuaín ouvre le score. Quelques instants plus tard, l’Argentin aurait pu dissiper tous ses doutes en doublant la mise, mais son lob lèche la transversale. De l’autre côté, Casillas doit s’étirer pour détourner un puissant coup de tête, Mata se trouve à la retombée du ballon mais frappe sur le poteau. Les joueurs de Valence trouveront une nouvelle fois le montant en seconde période par l’intermédiaire de Silva. Le prodige espagnol, vivement courtisé par le Real Madrid, décroche une magnifique frappe du pied gauche qui s’écrase sur la transversale.Valence a eu deux occasions franches, mais n’a pas montré grand chose au Bernabeú. Les hommes de Pellegrini ont quant à eux tout donné pour tuer tout espoir chez leurs adversaires, mais ont buté à maintes reprises face à César. Le gardien détourne un tir à bout portant de Marcelo, et deux lourdes frappes de Cristiano Ronaldo, à chaque fois bien décalé par Higuaín. Le Portugais perd ensuite un face-à-face, alors que son compère argentin se trouvait seul à droite. Il trouvera finalement la faille à la 78ème minute de jeu. Marcelo dribble son marqueur et centre pour CR9 qui, isolé au point de pénalty, fusille César sans la moindre hésitation. 2-0 à douze minutes du terme, Valence n’y croit plus et le Real s’impose sans histoire.A cinq journées de la fin, seul un point sépare désormais les éternels rivaux. Le Real semble bien décidé à ne plus rien lâcher. Afin d’atteindre l’objectif des 98 points, Pellegrini devra mener ses troupes à la victoire à domicile face à Osasuna et l’Athletic Bilbao, et aller chercher les trois points non seulement à Saragosse et Málaga, mais surtout à l’Ono Estadi, antre du Real Majorque, surprenant quatrième de la Liga. En ce qui concerne Barcelone, Guardiola et ses hommes ne devraient faire qu’une bouchée de Xeres, Tenerife et Valladolid au Camp Nou. Par contre, les déplacements à Séville et Villareal, deux équipes dans la course pour l’Europe, s’annoncent bien plus compliqués. Tout reste possible dans cette Liga 2009-2010…  Fiche technique Real Madrid: Casillas, Marcelo, S.Ramos, R.Albiol, Arbeloa, Gago (69′ L.Diarra), X.Alonso, Guti, Van der Vaart (78′ Granero), C.Ronaldo, Higuaín (82′ Benzema).  Valence FC: César, Alba, Alexis, Maduro, Bruno, Albelda (70′ Baraja), E.Banega, Silva, P.Hernández (45′ Joaquín), Mata (60′ Vicente), Villa.  Buts: Higuaín (24′), C.Ronaldo (78′) écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires