Le Real Madrid ne passe pas le test lyonnais

  Le Real Madrid est passé à deux doigts de la défaite, mais à un doigt de la victoire face à l’Olympique Lyonnais mardi soir lors de l’avant-dernière journée de la Ligue des Champions. La première place appartient désormais aux champions de France, qui auront l’avantage de recevoir lors du match retour des quarts de finale. John Carew, qui a réalisé le match de sa vie, et Malouda ont fait trembler le stade madrilène en inscrivant deux buts, mais Diarra a réduit le score juste avant la mi-temps. En deuxième période, le Real Madrid domine et se fait justice en égalisant à la 83ème par l’intermédiaire de Ruud Van Nistelrooy. L’attaquant hollandais a raté un penalty crucial juste avant le coup de sifflet final.Dès les premiers instants de la partie, le Real prend le contrôle du jeu et met la pression sur l’OL. C’est pourtant John Carew qui va ouvrir le score de la plus belle des manières. Un exploit personnel de l’attaquant norvégien, qui a laissé Cannavaro sur place, avant de prendre de vitesse Helguera et Ramos, permet à Lyon de prendre l’avantage contre le cours du jeu. Le Real confisque le ballon, mais les contre-attaques françaises sont de plus en plus inquiétantes. Et comme si les choses n’allaient pas assez mal, Guti, le seul véritable créateur dans l’équipe de Capello, se blesse quelques instants plus tard et est remplacé par Reyes. Les malheurs s’enchaînent car à la demi-heure de jeu, un coup franc de Juninho est subtilement dévié par Malouda, qui alourdit le score. Diarra redonne espoir à tout un stade en réduisant la marque juste avant la mi-temps. La volonté du Malien lui a permis d’envoyer une tête puissante au fond des filets de ses ex-coéquipiers.Après la pause, le Real est transformé, et l’OL ne touche plus le ballon, mis à part John Carew, qui profite de chaque contre-attaque pour affoler les défenseurs Merengues. De l’autre côté, les madrilènes peinent à arriver devant les buts de Grégory Coupet. Il faudra attendre le réveil de Van Nistelrooy pour voir Madrid égaliser. Le Hollandais n’avait pas eu la moindre occasion, mais comme l’a souligné Jean Michel Larqué à la télévision française, « c’est lorsqu’on le voit le moins qu’il est le plus dangereux ». En effet, un centre de Roberto Carlos et repris par Raùl, mais le joli coup de tête du capitaine échoue sur le poteau. Van Nistergol traînait dans les parages et ne pardonne pas. Les hommes de Gérard Houllier n’en reviennent pas: la volonté madrilène a littéralement effacé la classe lyonnaise en fin de rencontre.  Le Real aurait même pu l’emporter si Van Nistelrooy n’avait pas manqué le penalty décisif à la 88ème minute de jeu… Un but aurait permis aux madrilènes de rester dans la course à la première place. Le Real jouera l’aller des huitièmes de finale à domicile, ce qui ne lui porte pas chance, si l’on s’en tient aux statistiques… Fiche technique R. Madrid: Iker Casillas; Sergio Ramos, Iván Helguera, Cannavaro, Roberto Carlos; Emerson (Cassano, min.75), Diarra; Raúl, Guti (Reyes, min. 20), Robinho; Van Nistelrooy. Olympique de Lyon: Coupet; Reveillière, Cris, Squillaci, Abidal; Clerc, Toulalan (Alou Diarra, min. 90), Tiago, Juninho, Malouda; Carew. Buts: Carew (11′), Malouda (31′), Diarra(38′), Van Nistelrooy (83′) 

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires