Le Real Madrid éliminé par un club de troisième division

Cela s’annonçait comme une formalité. Alors que l’ensemble du Real Madrid qualifiait « d’accident » la défaite 3-2 contre le Real Union en Copa Del Rey, personne ne doutait de la réaction des hommes de Bernd Schuster au stade Santiago Bernabeù. Pourtant, l’équipe de Deuxième Division B ne s’est inclinée que 4-3, et a ainsi envoyé le ‘grand Real’ aux oubliettes de la Coupe d’Espagne. Le triplé de Raùl et le but de la nouvelle perle de la ‘cantera’ blanche n’auront pas suffi pour vaincre cette petite équipe ultra motivée. L’arbitre a annulé un but légal à Javier Saviola, mais les supporters espèrent que personne, au sein du Real Madrid, n’osera invoquer cette erreur arbitrale pour justifier une élimination face à une équipe minime, qui a inscrit sept buts en deux matches au champion d’Espagne…L’état de crise ne peut plus être nié. Car même si le Real Madrid s’est imposé, l’attitude des joueurs était incompréhensible pendant une bonne partie de la rencontre. Certes, Schuster a opté pour des remplaçants, titularisant des hommes comme Drenthe, Saviola ou Van der Vaart, alignés aux côtés de titulaires indiscutables comme Gago, Sneijder ou Raùl, autant de joueurs de classe internationale, qui devraient être capable de surpasser leurs homologues évoluant en deuxième division B … Pourtant, aucun madrilène ne parvient à créer le danger devant les buts adverses.Etant donnée la prestation des merengues, l’élimination est méritée. Aucune envie, aucune tentative… Le contrôle de la partie est intégralement dans les mains du Real Union, dont l’orgueil et la motivation suffiront. Profitant d’une énième largesse de la défense de Madrid, Abasolo ouvre le score après s’être joué de l’inutile Salgado. L’unique joueur à relever la tête est l’éternel Raùl, qui défend les couleurs de son club de toujours dans toutes les circonstances. Le capitaine égalise peu avant la mi-temps d’une tête lobée. C’est également Raùl qui remettra les pendules à l’heure en début de deuxième période, portant le score à 2-2 suite à un excellent service de Saviola. Une minute plus tôt, le Real Union avait inscrit son second but de la soirée par l’intermédiaire de Salcedo.Une élimination historiqueLe courage du ‘7’ motive quelque peu ses partenaires, particulièrement Sneijder, qui se lance dans le combat avec son capitaine. Les deux joueurs tentent tant bien que mal d’empêcher le naufrage du Real Madrid. Bernd Schuster décide de faire monter la dernière promesse de la ‘cantera’, Alberto Bueno, qui inscrit but sur but dans les catégories inférieures. Le jeune joueur de 20 ans inscrit un magnifique but lors d’une de ses premières touches de balle, décrochant un boulet de canon qui perfore la lucarne du pauvre Eduard. Quelques minutes plus tard, Bueno offre à Raùl son troisième but de la soirée. 4-2 à la 86ème, les petits poucets semblent vaincus… Mais c’est sans compter sur le coup de tête d’Eneke Omo, qui trompe Dudek et inflige à Madrid l’une des corrections les plus ridicules de son histoire. La punition est justifiée: la prestation des madrilènes a tout simplement été misérable.   Fiche technique:  Real Madrid: Dudek, Salgado, Cannavaro (46′ Javi Garcia), Metzelder, Marcelo, Gago, Sneijder, Van der Vaart, Drenthe (60′ Bueno), Saviola (80′ Higuain), et Raùl.  Real Union: Eduard, Larrainzar, Berruet, Iglesias, Gurrutxaga, Manu Garica, Behobide, Salcedo (62′ Juan), Seguro (53′ Eneke Omo), Aitor, Abasolo (73′ Goikoetxea). Buts: Abasolo (14′), Raul (36′), Salcedo (49′), Raul (51′), Bueno (68′), Raul (86′), Eneko Omo (89′)écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires