Le Real, imbattable, conserve ses 7 points d’avance

Le Real Madrid a une nouvelle fois imprimé la Liga de son empreinte. Après s’être imposé sur les terrains de Valence, Villareal et Barcelone, les hommes de Bernd Schuster ont une nouvelle fois ramené trois points de l’antre de l’un de leurs principaux adversaires: l’Atlético Madrid. Alors que ce derby s’annonçait plus serré que les autres années, les « rojiblancos » ont été, comme à leur habitude, incapables d’imposer leur jeu face à leur éternel ennemi. L’efficacité de Raùl et Van Nistelrooy et la bonne prestation de Casillas ont permis au Real de passer une soirée plus que tranquille. Les hommes de Javier Aguirre ont quant à eux de nouveau montré qu’ils dépendaient excessivement de leur perle argentine Kun Agüero.Le match est presque plié dès la 44ème seconde de jeu. Robinho profite d’un cadeau de Pablo pour débouler le long de la ligne de fond. Son centre à ras de terre est subtilement repris par Raùl. Certains supporters de l’Atlético n’étaient même pas assis, et leur équipe était déjà menée d’un but. Le début de match parfait sera cependant terni par la blessure de Pepe après à peine 11 minutes de jeu. Incertain jusqu’à la dernière minute, le défenseur central Portugais n’a pas tenu longtemps sur le terrain… Schuster le remplace par Michel Salgado.Mais le Galicien est bien moins en jambes qu’auparavant. S’il livrait des prestations plus que correctes du temps des galactiques, Salgado n’est plus ce qu’il était. Et l’Atlético le sait. Michel se place à droite, déplaçant Sergio Ramos au centre de la défense. Immédiatement après sa montée, Forlan, Simao et Agüero passent désormais incessamment par ce flanc droit… Le Real aurait pu tuer le match si Robinho n’avait pas manqué sa tête devant le but vide. Après cette occasion, c’est au tour des « colchoneros » de se montrer dangereux. Agüero alerte une première fois Casillas, mais le gardien madrilène se montre intraitable. Motta reprend ensuite un corner de la tête, mais la transversale empêche l’égalisation.En fin de première période, Simao imite Pepe et se blesse. Reyes le remplace. L’ex-attaquant du Real Madrid a une nouvelle fois été mauvais. Déjà critiqué la saison dernière, il n’a toujours rien démontré sous ses nouvelles couleurs. Les supporters du Vicente Calderon commencent à s’impatienter. Reyes se fait régulièrement siffler dans son propre stade. Il semble avoir oublié son talent dans les vestiaires d’Arsenal…Si les attaquants d’Aguirre se réveillent, la défense reste quant à elle particulièrement endormie… Comme à son habitude, le Real Madrid attend que son rival prenne le dessus pour monter l’une ou l’autre contre-attaque létale. Chaque action madrilène apporte le danger devant les buts d’Abbiati.  Mais il faut attendre la fin de la première période pour que  Van Nistelrooy assomme ses adversaires. Il profite d’un corner de Guti pour décrocher une volée qui finit sa course dans les buts du gardien italien. Sans forcer, le Real mène 0-2.La seconde période a été bien moins trépidante que la première. Même si l’Atlético se lance littéralement à l’assaut des buts de San Casillas. A certains moments, jusqu’à huit joueurs attaquaient simultanément, mais ils se montraient particulièrement mauvais dans les phases de conclusion. Oubliés, les attaquants madrilènes auraient pu tuer le match à plusieurs reprises. Mais Sneijder et Robinho manquent de précision et pardonnent les terribles erreurs des défenseurs rouges et blancs… Le score ne bougera plus: le Real s’impose 0-2.Cette victoire permet aux madrilènes de conserver leurs sept points d’avance sur le Barça, et de reléguer l’Atlético à 13 points… La Liga est loin d’être jouée, mais ce Real Madrid impressionne et sera difficile à faire plier…Fiche technique: Atletico Madrid: Abbiati, Perea, Pablo, F.Eller, A.Lopez, R.Garcia, Motta (69′ Luis Garcia), M.Rodriguez (78′ Cleber Santana ), Simao (36′ Reyes), Agüero, Forlan.Real Madrid: Casillas, S.Ramos, Pepe (11′ Salgado), Cannavaro, M.Torres, Gago, Guti (66′ Baptista), Sneijder, Robinho (85′ Drenthe), Raul, Van Nistelrooy.Buts: Raùl (1′), Van Nistelrooy (42′)écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires