Le Real dit Adios à Guti

Après 24 ans passés au Real Madrid (dont 15 saisons en équipe première), 541 matches officiels à son actif, 77 buts au compteur, un palmarès digne des plus grands noms du football (cinq Championnats, trois Coupes d’Espagne, trois Ligues des Champions, deux Coupes Intercontinentales, une Supercoupe d’Europe et quatre Supercoupes d’Espagne), José Maria Gutiérrez ‘Guti’ a annoncé son départ du club lors d’une conférence de presse, ce dimanche à 13h. »La seule chose que je veux faire, c’est remercier le Real Madrid, où je clôture une étape fantastique, remplie de bons et de moins bons moments. J’ai grandi au Real, car j’y ai passé les 24 dernières années de ma vie, dont 15 en équipe première. Je continuerai à jouer au football, mais mon cœur appartiendra toujours au Real », a-t-il déclaré. Après avoir remercié ses proches, le ’14’ a fait un clin d’œil aux supporters madrilènes: « Notre public est exceptionnel, nous avons vécu des moments inoubliables avec eux: j’aime les madrilènes, et ils m’aiment en retour ». Quant à son futur à long terme, il a affirmé: « Quand je raccrocherai les crampons, j’essayerai de revenir travailler pour le Real Madrid. J’y suis entré à neuf ans, j’en sors à 33, cette décision a vraiment été difficile à prendre; c’est pour ça que je veux revenir ». En ce qui concerne le club, Guti considère « qu’il ne s’agit pas de la fin d’un cycle; le Real a toujours eu des formidables joueurs ». Son seul conseil est de « continuer à faire confiance à des jeunes issus du centre de formation ». Quant à son futur immédiat, Guti n’a pas révélé d’information: « J’ai une offre intéressante de Besiktas, mais je n’ai encore rien décidé ». Ensuite, l’assemblée lui a réservé une ‘standing ovation’, tout comme Jorge Valdano, qui a pris la parole pour rendre hommage au légendaire numéro 14 de la Maison Blanche. N’oublions pas que c’est sous les ordres de L’Argentin que Guti a débuté en équipe A en 1995.Tous les joueurs ayant évolué à ses côtés sont unanimes: le talent de Guti est sans limite. A tel point que nombreux sont ceux qui le considèrent comme le gâchis le plus impressionnant du football espagnol. Incroyable un jour, méconnaissable le lendemain, Guti n’a jamais fait l’unanimité. Il était d’ailleurs systématiquement relégué sur le banc de touche en début de saison Mais lorsqu’il était en forme, il était imparable. Placé aux commandes du jeu madrilène, il décrochait des passes impossibles dont lui seul avait le secret. Mais son mauvais caractère l’a sans doute empêché d’atteindre des sommets inégalés. Quoi qu’il en soit, les madrilènes n’oublieront jamais ce créateur aux longs cheveux blonds qui, avec son numéro 14 sur les épaules, a tant de fois fait vibrer le stade Santiago Bernabeu.Guillaume Delle Vigne     

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires