Le Real de Ronaldo maintient le rythme (0-2)

Disputer un match dans l’antre de Villareal n’est jamais facile. Pourtant, le Real Madrid s’est aisément imposé 0-2 au Madrigal grâce à des buts des deux renforts les plus médiatisés de l’été: Cristiano Ronaldo et Kaka. Les hommes de Pellegrini ont réalisé une grande première mi-temps, mais ont une nouvelle fois relâché la pression au retour des vestiaires, ce qui a permis à Villareal de croire en l’égalisation. Mais le pénalty de Kaka à vingt minutes de la fin a anéanti tout espoir de l’équipe valencienne.Fidèle à lui même, Pellegrini a changé ses cartes à l’heure d’affronter Villareal. L’entraîneur merengue a même dû improviser à quelques minutes du coup d’envoi pour suppléer Ezequiel Garay, blessé à l’échauffement. Sa tentative est audacieuse mais a fonctionné à merveille. Lassana Diarra a été relégué au poste d’arrière droit et a plus que rempli sa tâche. Sergio Ramos a quant à lui glissé vers le centre de la défense aux côtés de Raúl Albiol. Ramos a été impérial mercredi soir, et l’ex-défenseur central de Valence s’est également montré intraitable. Comme à son habitude, Marcelo s’est occupé du flanc gauche. C’est au milieu du terrain qu’est survenue la nouveauté: pour la première fois, Guti, Gago et Granero étaient alignés côte à côte. Le « 14 » a pris à lui seul la responsabilité d’organiser le jeu madrilène. Le début de saison de Guti est littéralement exceptionnel. Une fois de plus, il prouve qu’il a sa place dans l’effectif, quels que soient les renforts réalisés à coups de millions par son président. Gago a également livré une prestation de grande classe, au point qu’on considère sa rencontre face à Villareal comme sa meilleure apparition sous les couleurs madrilènes depuis son arrivée il y a déjà deux ans et demi. L’Argentin s’est montré solide et inspiré tout au long de la rencontre. Devant, les traditionnels Kaka et Ronaldo entouraient Gonzalo Higuaín pour amener le danger devant les buts de Diego Lopez.Face à Xerez, seules 40 secondes ont suffi à Cristiano Ronaldo pour ouvrir la marque. Le Portugais n’aura pas battu son record au Madrigal, vu qu’il aura eu besoin d’une minute supplémentaire pour perforer les filets de Villareal. Après environ une minute trente, Cristiano enclenche l’accélérateur sur le flanc droit. En quelques instants, il se trouve à la hauteur du grand rectangle, pique vers le centre et décroche un véritable missile qui se loge au ras du poteau de Diego Lopez. Le Real mène déjà 1-0 grâce à sa star portugaise, qui se révèle jour après jour être le grand artisan du bon état de forme madrilène. Tout comme Leo Messi, Cristiano Ronaldo a déjà inscrit cinq buts en Liga (et deux supplémentaires en Champions League). La lutte pour le « Pichichi » est lancée entre les deux meilleurs joueurs du monde.Après l’ouverture du score, le Real Madrid s’installe peu à peu dans la rencontre, et contrôle à merveille les hostilités grâce à l’inspiration de son milieu de terrain, et surtout grâce au talent de Ronaldo, qui ne cessait de semer la panique dans les rangs adverses. ‘Pipita’ Higuaín aurait pu alourdir le score avant la pause, mais il envoie de manière incompréhensible le ballon dans les nuages, alors qu’il était seul face au but. Tout de même auteur d’une bonne prestation, l’Argentin s’est montré moins fin que d’habitude à la pointe de l’attaque. Notons qu’avant la fin des 45 premières minutes de jeu, Gonzalo Rodriguez, défenseur central de Villareal, est logiquement expulsé pour un coup violent dans le ventre de Kaka qui lui a valu une seconde carte jaune.Dès le retour des vestiaires, le Real s’est relâché et Villareal a retrouvé l’espoir, notamment grâce à deux belles frappes de Rossi et Cazorla. Mais Madrid leur répond immédiatement par l’intermédiaire de ‘Pipita’ Higuaín, dont l’envoi est détourné de justesse par Diego Lopez. Malgré cette belle occasion, les hommes de Pellegrini reculent et les supporters madrilènes craignent le pire. Le soulagement viendra à à la 72ème minute de jeu. Guti sert majestueusement Marcelo dans le grand rectangle, et le centre du Brésilien est stoppé de la main par Angel. Pénalty indiscutable. Curieusement, ce n’est pas Ronaldo mais Kaka qui s’en charge. Le Brésilien ne pardonne pas et ne manque pas l’occasion d’inscrire son premier but en match officiel avec le Real Madrid.Notons que Pellegrini a ensuite fait monter les oubliés, Mahamadou Diarra et Rafael Van der Vaart. « Tout le monde doit se sentir concerné et avoir sa chance », déclarait l’entraîneur il y a quelques jours. Il tient sa parole. Mais ni le Malien, ni le Néerlandais n’ont montré quoi que ce soit, ce qui n’est pas de bonne augure pour la suite de leur saison…En définitive, le Real s’est imposé 0-2 avec mérite sur une pelouse difficile. Avec douze points sur douze possibles, les madrilènes suivent sans problème le rythme du Barça. La prochaine épreuve se nomme Tenerife. Après Xerez, le Real accueille un autre promu au Santiago Bernabeu.   Fiche techniqueVillareal: Diego Lopez, A.Lopez, Gonzalo, Godin, Capdevila, Bruno, Eguren, Cani (76′ Marcano), Cazorla (76′ Pereira), Nilmar, Rossi (65′ Pires)Real Madrid: Casillas, Lassana Diarra, S.Ramos, R.Albiol, Marcelo, Gago (81′ Diarra), Granero, Kaka (74′ Van der Vaart), C.Ronaldo, Higuaín (64′ Raùl)Buts: C.Ronaldo (1′), Kaka (72′)écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires