Le Real craque sur la pelouse de la Roma

Le Real Madrid s’est vu infliger une deuxième défaite consécutive face à l’AS Roma mardi soir pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Comme face au Betis la semaine dernière, les hommes de Bernd Schuster ont ouvert le score en début de match, mais se sont fait rejoindre et même dépasser au fil de la rencontre. Toujours comme face au Betis, Ruud Van Nistelrooy a envoyé un tir sur le poteau en seconde période.La seule différence avec le match de samedi soir est le fait que le Real a entièrement dominé les débats dans tous les secteurs du jeu. Cette défaite au Stadio Olimpico n’est en rien méritée. Notons également la magnifique prestation d’Arjen Robben.  Etant donné son médiocre rendement au cours de la première partie de la saison, Robben semble à présent représenter un excellent ‘transfert d’hiver’.Dès la huitième minute de jeu, un une-deux fort bien réalisé entre Torres et Robben permet au Néerlandais de débouler sur son flanc gauche. Alors que la défense romaine s’attend à un centre, le Néerlandais volant réalise une superbe passe en retrait à Guti. La frappe du ’14’ est subtilement déviée par Raúl et trompe le malheureux Doni. Le match ne pouvait mieux commencer, surtout que le Real se sentait fort bien sur le terrain italien. Les hommes de Schuster remportaient tous leurs duels et se lançaient sans cesse à l’assaut de la défense romaine. Les joueurs de Spaletti éprouvaient énormément de mal à sortir de leur moitié de terrain. La bataille du milieu de terrain est clairement remportée par Madrid. Grâce à la sécurité apportée par Heinze derrière et par Diarra au milieu, Gago se libère et livre un de ses meilleurs matches, Guti peut décrocher plusieurs grandes passes en profondeur et Robben, le meilleur madrilène sur le terrain, peut s’envoler sur son flanc gauche. Le 0-2 aurait pu tomber à la 22ème quand le Néerlandais déboule sur le flanc droit et centre pour Raúl, dont la tête effleure le montant.Juste après cette énorme occasion, la Roma va égaliser. Mancini décroche un bon centre depuis la gauche. Heinze dévie comme il peut mais Pizarro surgit depuis la deuxième ligne. Le Chilien fusille Casillas qui ne peut rien faire. Malgré l’égalisation non méritée, le Real ne baisse pas les bras et continue à imposer son jeu. Le résultat ne bougera plus avant la pause. Une médiocre AS Roma sans idée rentre aux vestiaires avec un bon résultat en poche.En deuxième période, le scénario est exactement le même. Madrid attaque et Rome attend une erreur de son adversaire. Elle surviendra à la 59′, quand Gabriel Heinze va commettre son unique faute de la soirée. Totti lui chippe le ballon et sert magistralement Mancini, qui donne l’avantage à son équipe après avoir dribblé Iker Casillas. Le Real est assommé par ce deuxième but. Pourtant, trois belles frappes de Diarra, Ramos et Baptista auraient pu se transformer en but avec davantage de réussite. En fin de match, Royston Drenthe, monté au jeu, profite de son premier ballon pour centrer en direction de son compatriote Van Nistelrooy. Mais la frappe de ce dernier s’écrase sur le poteau de Doni.Le score ne bougera plus: la Roma s’impose 2-1. Mais l’avantage est faible pour les hommes de Spaletti. Ils sont conscients que le Real est capable de tout au Santiago Bernabeù. Le but inscrit par le mythique Raúl pourra peser lourd dans la balance. La réponse sera donnée le 5 mars prochain. Fiche technique: AS Roma: Doni, Panucci (66′ Tonetto), Mexes, Juan, Cassetti (75′ Ferrari), De Rossi, Pizarro (61′ Aquilani), Perrotta, Giuly, Mancini et TottiReal Madrid: Casillas, S.Ramos, Cannavaro, Heinze, M.Torres, Diarra (68′ Baptista), Gago, Guti, Robben (68′ Drenthe), Raúl et Van NistelrooyButs: Raúl (8′), Pizarro (24′), Mancini (59′)écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires