Le Real a flirté avec le danger en Coupe du Roi

Le Real Madrid peut remercier Guti. Grâce à un but du ’14’ à la dernière seconde de jeu, les hommes de Bernd Schuster ont évité trente minutes de prolongations éprouvantes. Comme à l’aller, le score était de 1 partout et l’arbitre attendait que le ballon sorte du jeu pour siffler la fin de la rencontre. Mais Jose Maria Gutierrez ‘Guti’ est apparu et a inscrit le but victorieux de la plus belle des manières.Comme prévu, Bernd Schuster aligne une équipe remplie de remplaçants. Dudek dans les buts, Salgado, Heinze, Ramos et Marcelo en défense, Gago, Robben, Balboa et Guti au milieu, Higuain et Soldado en attaque. Attendus comme titulaire, Saviola et Drenthe débutent finalement la rencontre sur le banc de touche. Sergio Ramos n’était pas prévu dans le onze de base, mais la blessure in extremis de Christoph Metzelder a obligé Schuster à faire appel à son exceptionnel défenseur. La titularisation de Gago est quant à elle fort logique. Le milieu argentin doit prendre le rythme avant d’affronter sa lourde tâche: palier l’absence de Mahamadou Diarra pendant au moins un mois. Le stoppeur malien s’en va à la CAN avec son équipe nationale.Le protagoniste de la première période est incontestablement Roberto Soldado. Courtisé par de nombreux clubs, l’attaquant madrilène voulait prouver à Schuster ce dont il était capable. Mais l’excès d’enthousiasme de Soldado lui a porté préjudice. Très motivé, il a disposé de plusieurs flagrantes occasions de buts, mais a fait preuve de nervosité au moment de conclure. Le gardien remplaçant d’Alicante Ricardo stoppe ses tentatives à deux reprises. Gonzalo Higuain a également plusieurs fois alerté le portier adverse. Mais c’est Arjen Robben qui va se charger de l’ouverture du score à la demi-heure de jeu. Bien servi par la tête d’Higuain, le Hollandais décroche une jolie volée qui termine sa course au fond des filets. Robben marque enfin son premier but sous ses nouvelles couleurs.Après le but, les remplaçants du Real offrent quelques belles phases de jeu, mais finissent rapidement par s’endormir. Ils manquent d’ailleurs plusieurs occasions de tuer le match avant la pause. Soldado, Robben et Guti se présentent successivement seuls face à Ricardo, et pas un n’est capable de remporter son duel. La conséquence est immédiate: un superbe coup de tête de Borja, formé dans les rangs madrilènes, remet les pendules à l’heure et relance totalement la rencontre.La demi-heure suivante a été très stressante pour les supporters de Madrid… Ricardo sauve les siens sur une frappe puissante d’Higuain, le poteau renvoie un missile de Gago, et Saviola (monté en cours de jeu), Balboa et Robben ne parviennent plus à trouver le cadre. De plus, personne ne réagit aux belles passes de Guti. Fatigué de l’immobilisme de ses attaquants, le ’14’ prend les choses en main dix secondes avant la fin de la rencontre. Sa frappe surpuissante du gauche est inarrettable et qualifie le Real.Malgré la prestation décisive de Guti, c’est Javier Balboa qui a été le meilleur madrilène sur le terrain. Il a remporté tous ses duels, n’a pas cessé de déborder sur son flanc et a fait preuve d’une condition physique exceptionnelle. Balboa a déjà inscrit un but cette saison en Ligue des Champions face à l’Olympiakos. Le jeune espagnol s’applique dès qu’il monte au jeu. Bernd Schuster a certainement apprécié sa prestation. Real Madrid: Dudek, Salgado, S.Ramos, Heinze, Marcelo ( 62′ Torres), Gago, Balboa, Guti, Robben, Higuain, Soldado (62′ Saviola).Alicante: Ricardo, Malo, Alan, German, Catala, Alvaro, Tito (79′ Cavas), Azkoitia, Cañadas, J.Tomas (57′ Capi), Borja (Luis Gil 67′), Unanua.Buts: Robben (31′), Borja (64′), Guti (92′)écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires