Le point sur les possibles arrivées offensives

Depuis la fin officielle de la saison 2005-06, au soir de la rencontre entre le Barça et l’Athletic Bilbao, les rumeurs vont bon train quant au possible successeur au poste d’attaquant, avec le départ du buteur suédois Henrik Larsson, mué passeur en passeur providentiel lors de la finale de la Ligue des Champions. Qui pour remplacer l’un des héros de Saint-Denis, de retour chez lui, en Suède ? Ces dernières semaines, bon nombre de noms ont circulé et ceux qui semblent avoir la cote du côté du Camp Nou seraient Eidur Gudjohnsen et Diego Forlán. Un troisième candidat au poste est aussi pressenti en la personne de Ricardo Oliveira, le buteur brésilien du Betis Séville. Diego Forlán L’attaquant uruguayen de Villarreal a été moins prolifique cette saison, en comparaison à la saison passée où il avait coiffé Samuel Eto’o sur le fil pour le titre de meilleur buteur en Liga avec un total de 25 buts, n’inscrivant que 10 buts, son entraîneur Manuel Pellegrini lui tout de même maintenu sa confiance puisqu’il a titularisé à 30 reprises en championnat cette année. Excellent des deux pieds, bon dans le jeu aérien en dépit de son petit gabarit (1,72m pour 75kg), il aime prendre les défenses à revers avec ses incessantes courses croisées ainsi que dans la profondeur. Après un passage mitigé au sein du club anglais Manchester United, de décembre 2002 à août 2005, il rebondit la saison dernière à Villarreal, relançant du coup sa carrière en retrouvant une place de titulaire sur le front d’une attaque, et plus du tout en tant que joker souvent salvateur lors de son passage mancunien. Il a été le premier nom évoqué d’emblée au cas où la venue de Thierry Henry ne pourrait se faire. Mais le président de Villarreal, Fernando Roig, n’est pas enclin à laisser partir l’un des joyaux du « Sous marin Jaune », et encore moins du côté de Barcelone. Alors que les dirigeants du FC Barcelone auraient trouvé un terrain d’entente avec le joueur, le président de Villarreal a décidé d’accepter l’idée d’un départ de son buteur mais seulement au plus offrant. En d’autres termes, Diego Forlán se retrouve plus ou moins au cœur d’une « vente aux enchères » menée par son président, et il semble que les offres ne manquent puisque le FC Valence s’est montré très intéressé. Affaire à suivre. Eidur Gudjohnsen Depuis le refus définitif de Thierry Henry de rejoindre le club Blaugrana, le directeur sportif du Barça, Txiki Begiristain, s’empresse de trouver une alternative, un « plan B » afin de pallier le départ du vétéran Henrik Larsson. Avec les complications du dossier « Forlán » (cf ci-dessus), le champ des possibilités s’est amenuisé car il est probable que l’entraîneur Frank Rijkaard ne modifie pas son schéma tactique et que Samuel Eto’o reste le numéro 1 au poste d’attaquant. Dans cette optique, il est clair que le club ne va pas se lancer sur la piste d’un attaquant de renom (Van Nistelrooy en froid avec Manchester United, Shevchenko s’est engagé avec Chelsea,…) même si la situation préoccupante de la Juventus Turin pourrait modifier les données sur le marché des transferts. C’est pour cela que le nom de Eidur Gudjohnsen est revenu cette semaine car il aurait le profil idéal pour le poste. Le buteur islandais de Chelsea s’est vu notifié par José Mourinho en personne le fait qu’il était placé sur la liste des transferts et que l’entraîneur des Blues ne comptait pas sur lui pour la saison prochaine. Joueur extrêmement polyvalent, il peut évoluer à la fois en attaque sur les côtés à gauche comme à droite, occupé la position de buteur et même descendre au milieu de terrain comme ça a été le cas cette année avec Chelsea. De plus c’est un joueur qui sait faire preuve d’humilité (il a été très souvent remplaçant depuis l’arrivée de Mourinho à la tête du club londonien) et c’est sans doute ce qui motive son recrutement. Mais Chelsea a fixé un prix à son départ : 15 millions d’€. Ricardo Oliveira Le buteur du Betis Séville a sans doute un avantage non négligeable par rapport aux deux autres joueurs : son agent est tout simplement le frère de Ronaldinho, Roberto de Assis. Et lui aussi a un profil intéressant pour suppléer le départ de Larsson. Athlétique (1,83m pour 79kg) et rapide, il a déjà marqué les esprits contre le Barça la saison dernière en inscrivant 2 buts, un au match aller et un au retour au Camp Nou. Il a finit alors l’exercice 2004-05 avec un total de 22 buts, le plaçant tout bonnement à la 3ème marche du podium des goleadores, derrière Samuel Eto’o et Diego Forlán. Mais cette année, alors qu’il entamait sa troisième saison en Liga, il n’a pris part qu’à 9 rencontre avant de se blesser gravement au genou puis d’être prêté au club de Sao Paulo jusqu’au 10 août prochain pour finaliser sa convalescence et son retour à la compétition. Longtemps en lice pour une place parmi les 23 au sein de la Seleçao brésilienne, cette blessure lui a ôté tout espoir mais il a repris depuis le chemin des terrains et le vent du changement qui souffle du côté du Betis en fait un sérieux candidat pour la place d’attaquant libérée par le départ d’Henrik Larsson, mais son président en a fixé lui aussi le prix, le même réclamé par Chelsea pour s’attacher les services de Gudjohnsen. Les noms de ces trois joueurs sont à l’heure actuelle ceux qui reviennent le plus mais il semble que les pistes concernant Hernan Crespo et Dirk Kuijt soient aussi une alternative dans la recherche d’un remplaçant à Henrik Larsson.

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires