Le FC Séville écarte le Real Madrid : 2-1

  Le Real Madrid s’est incliné sur le terrain de Séville, lors du choc de la quatorzième journée de championnat. Malgré l’ouverture du score de Beckham, Séville n’a pas paniqué et est parvenu à l’emporter grâce à des buts de Kanouté et Chevanton. Intensité, suspense et émotion, le match entre le deuxième et le troisième a tenu toutes ses promesses.Pour la première fois de la saison, Ronaldo et Van Nistelrooy ont été alignés ensemble dès le début de la partie. Le milieu de terrain était occupé par Raùl à gauche, Beckham à droite, Guti et Emerson au centre. Devant Casillas, Roberto Carlos, Cannavaro, Ramos et Salgado devaient repousser les assauts de l’équipe révélation de la saison.La première occasion est pour Séville. Mais un retour ultra-rapide de Fabio Cannavaro empêche Adriano d’inquiéter sérieusement Casillas. Après seulement douze minutes de jeu, et lors de sa première action offensive, le Real ouvre le score. Lorsque Beckham dépose le ballon à quelques mètres du point de corner, personne ne s’attend au coup d’éclat duquel sera auteur la star anglaise. Beckham décroche un coup de patte impressionnant qui finit sa course dans la lucarne opposée. Palop reste immobile.N’importe quelle autre équipe aurait accusé le coup et aurait eu du mal à se relever. Mais pas Séville. Les hommes de Juande Ramos réagissent immédiatement. Seulement quatre minutes après l’ouverture du score, Luis Fabiano envoie un missile sur la transversale de Casillas. Le ballon atterrit dans les pieds de Kanouté, qui parvient à tromper en douceur le gardien madrilène. Après l’égalisation, tout le monde s’attend à ce que Séville s’empare du contrôle du jeu. Eh bien non! Ce sont les hommes de Capello qui prennent le match en main. Ronaldo, intenable, recule de quelques mètres pour échapper à la pression des défenseurs andalous. Et le jeu du Real s’est amélioré. Dès qu’il touchait le ballon, le Brésilien tentait quelque chose et inquiétait la défense adverse.En deuxième période, les deux équipes ont tour à tour l’occasion de prendre l’avantage dans ce match très équilibré, mais de grande qualité. Une acrobatie de Navas frôle le poteau et Ronaldo perd  son duel face à Palop. En plus d’avoir manqué l’occasion de prendre l’avantage, le Real perd son attaquant brésilien dans cette action. Un coup de semelle de Navarro dans son mollet oblige Ronaldo à se faire remplacer par Robinho. Le stade Sanchez Pizjuan respire… Le joueur le plus dangereux n’est plus sur le terrain. Quelques instants plus tard, Beckham manque de peu le cadre. Comme Ronaldo, le milieu anglais semble avoir retrouvé la forme.Mais c’est Séville qui va inscrire le deuxième but de la soirée. Une nouvelle fois sur coup de pied arrêté. Chevanton, entré en cours de jeu, décroche un ciseau imparable qui finit sa course au fond des filets. Magnifique but de l’attaquant uruguayen. Ce but est synonyme de victoire, car le Real ne peut pas faire de miracles. Séville est vraiment devenue l’une des référence de la Liga. La fin de match est marquée par un plaquage de Javi Navarro sur Raùl, qui aurait dû être sanctionné d’une deuxième carte jaune. Quelques minutes plus tôt, Maresca s’est vu assommé par un joueur madrilène. Ne sachant plus vraiment où il était ni avec qui il jouait, le milieu italien a tenu à rester sur le terrain. Ce qui a provoqué l’hilarité chez les commentateurs espagnols. Il a malheureusement dû quitter le stade en ambulance. Les médecins ont rassuré tout le monde plus tard dans la soirée.Séville emporte trois points précieux et passe devant le Real, désormais relégué à quatre points du Barça. Certes les madrilènes ont perdu, mais il s’agissait de l’un des matches les plus compliqués de la saison. Les espoirs de titre restent intacts à la Maison blanche.FC Séville: Palop, Alves, Navarro, Escudé, David Navas, Poulsen (60′ Maresca), Renato Adriano (71′ Puerta), Kanouté, L. Fabiano (63′).Real Madrid: Casillas, Roberto Carlos, Sergio Ramos, Cannavaro, Salgado (Mejia 45′), Emerson, Guti (Reyes 80′), Raul, Beckham, Ronaldo (Robinho 68′), Van Nistelrooy.Buts: Beckham (12′), Kanouté (16′), Chevanton (76′)

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires