Le Bernabeu, terrorisé par le Barça

Le niveau d’exigence du Santiago Bernabeu envers son équipe est décidément tombé bien bas. Hier, contre le Barça, les Merengues ont fêté le match nul comme une victoire. Impossible d’imaginer un tel scénario au Camp Nou.Tout le monde semblait content, hier soir, du résultat entre le Real Madrid et le Barça. En gardant ses huit points d’avance, Barcelone a tué le championnat. Surtout que, avec le goal average favorable, il faudrait que le Real récupère neuf points en six journées pour renverser la vapeur. A ce rythme, il faudrait que les Catalans perdent un match sur deux et que les Madrilènes enchaînent les victoires. Mission impossible.Madrid, favorisé par l’arbitreLe Real a donc perdu la Liga, dans son propre stade, face à son plus grand rival. Et pourtant, au coup de sifflet final, les supporters locaux étaient euphoriques de l’égalisation et du point pris face au Barça.C’est difficilement compréhensible, surtout que le spectacle offert par le Real fut d’un niveau affligeant. Au contraire du Barça, qui jouait pour la gagne, le Real jouait pour ne pas perdre. Des Madrilènes qui ne doivent d’ailleurs leur survie dans ce match qu’à l’arbitre. Mourinho se plaint d’avoir joué un temps à dix, mais il a oublié de compter l’homme en noir, dont les décisions furent à sens uniques tout au long de la rencontre.Une équipe comme une autreLe Real a donc perdu la Liga, dans son propre stade, en jouant mal et en bénéficiant d’un arbitrage favorable. Jamais, avec un tel bilan, les socios du Barça ne seraient sortis du Camp Nou avec un sourire en coin.Mais le Real Madrid n’est plus une équipe galactique et, face au Barça, l’équipe madrilène retombe au niveau de tous les autres rivaux du championnat. Les joueurs de Majorque, en octobre dernier au Camp Nou, prenaient des photos sur la pelouse après avoir obtenu le partage 1-1 contre le Barça. Hier, on en était pas très loin !Le Bernabeu est terrorisé par le BarçaA l’évidence, les supporters du Real ne voulaient qu’une chose : éviter une nouvelle humiliation. Avant la rencontre, le bilan sous l’ère Guardiola était lourd : 16-2 au niveau des buts. Et on en reste donc avec une différence similaire : 17-3. Un résultat qui montre à quel point le Barça est supérieur au Real ces dernières années.Le Real a donc perdu la Liga, dans son propre stade, en jouant mal, en bénéficiant d’un arbitrage favorable et en ne prenant qu’un point totalement inutile. Mais les Merengues font la fête, car ils ont évité l’humiliation. Cela montre à quel point ils étaient terrorisés de jouer le Barça. 

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires