Le Barça ne fait pas la différence à Copenhague (1-1)

Le FC Barcelone a concédé le match nul 1-1 sur la pelouse danoise de Copenhague. Les Catalans sont proches des huitièmes de finale, mais pas encore mathématiquement qualifiés.Le match promettait d’être engagé, mais l’on ne s’attendait pas à avoir deux attentats en moins de dix minutes en début de rencontre. C’est d’abord Carles Puyol, dès la première minute de jeu, qui recevait un coup au visage de la part de Boñalos. Dix minutes plus tard, ce fut au tour de N’Doye de s’effondrer après une sortie hasardeuse de Valdés, qui heurtait l’attaquant sénégalais.Le jeu reprenait ensuite ses droits et les deux équipes ouvraient le match, offrant du bon spectacle pendant la suite de la période. A la 21ème minute, une passe décisive d’Iniesta permettait à Villa de prendre l’avantage sur le côté gauche, mais sa très bonne frappe du droit heurtait le poteau de Wiland.Six minutes plus tard, Busquets n’avait pas plus de réussite devant le but. Pourtant tout seul après un coup franc de Xavi, le milieu de terrain manquait d’ouvrir le score.Messi, encore MessiC’est donc Lionel Messi, comme d’habitude, qui prenait les choses en mains. A la demi-heure de jeu, un ballon en profondeur permettait à Keita de remettre le cuir de la tête à Villa. La défense repoussait le danger mais le cuir atterrissait dans les pieds de Messi, qui ne se faisait pas prier pour frapper du gauche. Le ballon finissait au fond des filets et La Pulga argentine pouvait fêter son cinquième but européen de la saison.Mais le joie catalane fut de courte durée. Dès la 32ème minute, Copenhague revenait dans le match par l’intermédiaire de Claudemir. A la suite d’une action sur la gauche, Valdés ne captait pas le centre et le ballon arrivait chez le Brésilien, qui tirait croisé et battait le portier Blaugrana.Domination BlaugranaLe Barça aurait alors pu reprendre les commandes du match à plusieurs reprises. Forts de ses 70% de possession du ballon, les hommes de Pep Guardiola multipliaient les occasions en fin de période. A la 37ème, un centre d’Alves parvenait à Messi, qui tentait sa chance de la tête, mais Wiland annulait l’occasion. Deux minutes plus tard, une splendide action de Villa sur la gauche finissait chez Iniesta, qui réalisait une louche pour Messi. Malheureusement, l’Argentin manquait son contrôle devant le gardien.Enfin, dans les arrêts de jeu, le Ballon d’Or bénéficiait d’une ultime opportunité. A la suite d’un centre d’Abidal, Messi reprenait en un-temps au premier poteau, mais ne cadrait pas sa frappe. 1-1 à la pause.Ouvert jusqu’au boutLe début de seconde mi-temps était moins riche en occasions. Repliés, dans leur moitié de terrain, les Danois essayaient de neutraliser les Catalans, maintenir le score et sortir sur contre-attaque. Seule une action individuelle suivie d’une frappe d’Iniesta, à la 58ème minute, animait le début de deuxième période.Le Barça essayait de bousculer la tactique danoise en jouant très collectif. C’est ainsi que, à la 61ème minute, à la suite d’une bonne série de passes, Keita trouvait de l’espace pour frapper, mais sa tentative filait juste à côté du montant droit.Copenhague avait ensuite une bonne période vers la 70ème minute, et finissait même par envoyer le ballon au fond des filets de Valdés. Mais le but de la tête de N’Doye était annulé pour une évidente poussette dans le dos d’Abidal. Sur l’action suivante, Villa réclamait un penalty pour une possible faute de Antonsson dans la surface, mais l’arbitre ne bronchait pas.Les Danois ne se contentaient pas du match nul dans la dernier quart d’heure et continuaient de prendre leur chance, obtenant d’ailleurs plus de corners que les Espagnols. Mais aucune des deux équipes ne parvenait à retrouver le chemin des filets, et le score ne bougea plus jusqu’au coup de sifflet final, malgré une splendide frappe de Pedro à la 91ème minute. Entré à dix minutes du terme à la place de Villa, le jeune espagnol envoya une énorme frappe du droit en plein sur le poteau droit. Quelle malchance !Pas encore qualifiésLes deux équipes se quittaient donc sur un match nul assez logique, qui laisse le groupe encore ouvert pour au moins une journée. Le Barça n’est pas mathématiquement qualifié et devra aller chercher son billet pour les huitièmes lors de la cinquième journée de groupe, au Panathinaikos.

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires