La « bonne année » de Xavi !

  Le milieu de terrain du Barça s’est levé d’un bon pied en 2007, notamment en permettant à son club d’arracher un point le 7 janvier dernier à Getafe, grâce à un coup franc magistral. Depuis son retour de blessure au printemps 2006, Xavi Hernandez Cruz peine à retrouver les qualités qui faisaient de lui un des meilleurs milieux de terrain au monde avant la rupture de ses ligaments croisées en automne 2005. Jugé très juste physiquement par l’entraîneur azulgrana Frank Rijkaard, le Catalan reste sur le banc de touche lors des dernières rencontres capitales de la Liga espagnole (2005 – 2006) et surtout lors de la finale de la Ligue des champions le 17 mai 2006 à Paris en France. Ce temps de jeu réduit n’empêche cependant pas le sélectionneur de l’équipe espagnole Luis Aragones de le retenir parmi ses 23 joueurs pour le Mondial allemand. Au pays de Goethe, Xavi est titulaire dans le onze du Royaume ibérique, mais reste très moyen. Son manque d’activité dans l’entrejeu s’avère même fatal pour l’Espagne en huitièmes de finale face à la France.   Dans la lancée de ses prestations de la Coupe du monde, la première partie de la saison en cours n’est pas fameuse pour Xavi Hernandez Cruz. La confirmation du talent de son jeune coéquipier Andrés Iniesta le pousse dans ses derniers retranchements. Autrefois titulaire incontesté, Xavi se contente au mieux de jouer une heure par match ou des bouts de rencontres. Et au pire de cirer tout simplement le banc de touche. Pour ne pas revivre les mêmes mésaventures que l’année dernière, Xavi a débuté l’année 2007 en beauté en marquant le but égalisateur de Barcelone à Getafe sur coup franc. Ce point du match nul permet notamment au dauphin FC Barcelone de réduire à deux points son écart sur le leader FC Séville et d’accroître son avance sur le troisième Real Madrid. Sans oublier que le Barça a un match en retard. Le but décisif de Xavi le 7 janvier dernier lui boostera sans doute le moral et pourrait être le déclic qui le permettrait de retrouver son niveau des années 2003, 2004 et 2005 (jusqu’à sa grave blessure au dernier trimestre de cette dernière année). Pendant ces périodes la technique, l’impeccable contrôle de balle, les passes décisives, l’excellente lecture de jeu et l’intelligence tactique avaient fait dire à Samuel Eto’o Fils que : « Xavi est le meilleur milieu du monde ». Il a du baume au cœur en ce début d’année pour redevenir un des meilleurs de la planète à son poste.     écrit >La fiche de Xavi Hernandez  

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires