L’Espanyol barre encore la route au Barça (0-0)

On savait l’Espanyol particulièrement zélé lorsqu’il s’agit de faire perdre des points capitaux aux Blaugrana. A l’image de l’Espanyol de Tamudo, qui avait empêché le Barça d’être sacré en 2006-2007, celui de Pochettino a mené la vie dur au grand Barça de Guardiola, ce samedi soir à Cornella-El Prat. Réduit à dix en seconde mi-temps, Barcelone n’a pas fait mieux qu’un match nul, 0-0.Dès le coup d’envoi, les locaux se jetaient corps et âme dans la bataille et donnaient le ton en visant les chevilles. Il ne fallait pas cinq minutes à Undiano Mallenco pour commencer à distribuer des cartons. Il y en aura deux de chaque côté en première mi-temps. L’Espanyol s’en sortait bien.Le jeu était physique. L’Espanyol pressait très haut et empêchait les Blaugrana de développer leur jeu. La tactique était payante, mais éprouvante. Les joueurs de Pochettino flirtaient souvent avec la limite qui fait passer l’intensité à l’agressivité.Les Blaugrana, qui semblaient avoir déjà la tête à Milan lors des cinq premières minutes, furent très vite rappelés à la raison. Mais seuls les défenseurs semblaient être entrés dans le match. Neutralisés par la rigueur bianquazul, Xavi, Busquets et Touré étaient incapables de fournir en ballons les hommes offensifs. Maxwell, qui sur la feuille de match était sensé jouer très haut, devait trop souvent faire des efforts défensifs. Et Alves, sur la droite, n’était pas dans son rythme.Le Barça n’y était pasFinalement, le Barça s’est procuré très peu d’occasion. La meilleure fut même involontaire. Sur un centre-tir depuis le côté droit, Pedro envoyait le ballon sur la latte de Kameni à la 8ème minute.Du côté de l’Espanyol, qui s’était montré plus dangereux, la meilleure opportunité était signée Osvaldo en toute fin de période. Valdés réalisait la parade de la première mi-temps. 0-0 à la pause.Alves voit rougeLa début de seconde période ne laissait présager aucune amélioration. Du coup, Guardiola réalisait un double changement dès la 57ème minute. Thierry Henry et Seydou Keita remplaçaient Yaya Touré et Gabriel Milito. Malgré cela, le Barça ne trouvait pas beaucoup plus d’espace sur ce terrain balayé par les joueurs de l’Espanyol, qui gardaient le rythme malgré la fatigue.L’un des tournant du match fut l’expulsion de Daniel Alves à l’heure de jeu. La latéral brésilien, qui faisait partie des avertis de la première période, recevait un second carton jaune pour une supposée faute sur Callejón, qui partait en contre. Le contact, s’il existe, ne méritait pas une sanction si lourde, mais le geste inutile d’Alves a bien trompé l’arbitre. Quelle naïveté du Brésilien sur ce coup là !Le Barça finissait le match à dix. Les joueurs de l’Espanyol, qui commençaient enfin à s’épuiser, parvenaient quand même à contrer les quelques assauts visiteurs pendant les dernières minutes de la partie. Mais aucun but n’aura été marqué au cours de cette rencontre.Barcelone toujours premierLe Barça repart donc de Cornella-El Prat avec un seul point, mais restera premier au classement. Une mince récompense en cette période décisive, mais les hommes de Guardiola ne méritaient pas beaucoup mieux. ce qui est certain, c’est qu’il faudra montrer un tout autre visage mardi soir à Milan !

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires