Ici, c’est Barcelone (7-1) !

Piqûre de rappel à ceux qui l’avaient peut-être oublié : ici, c’est Barcelone ! Et ici, en huitième de finale de la Ligue des Champions, on peut se prendre sept buts. C’est ce qui est arrivé, ce soir, aux Allemands du Bayer Leverkusen. Sept buts, et seulement deux buteurs : Lionel Messi, auteur d’un quintuplé, et Tello, d’un doublé. Le Barça, vainqueur par 10-2 au terme de la double confrontation, est qualifié pour les quarts de finale, pour la cinquième fois consécutive !Le bon résultat du match aller (1-3) ne faisait craindre aucune surprise à une équipe de Barcelone qui, dès les premières minutes de jeu, montrait sa sérénité. Face à des Allemands bien organisés, les Catalans prenaient patiemment le match en mains et imposaient leur rythme.Un bon départLes Espagnols se créaient une première opportunité de but à la 10ème minute. Servi dans la surface, Messi réalisait un bon contrôle de la poitrine et enchaînait avec une frappe que le portier parvenait à détourner. A la reprise du ballon, Pedro prenait sa chance, mais la défense avait le dernier mot.Le Barça aurait encore pu faire la différence sur coup-franc, à la 23ème minute. A la réception d’un ballon botté par Xavi, Piqué plaçait sa tête et effleurait le cuir. Pas assez pour tromper Leno.Festival de MessiLes Catalans ouvraient finalement la marque à la 25ème minute par l’intermédiaire de l’inévitable Lionel Messi. Le Pichichi européen était magnifiquement servi en profondeur par Xavi. Tout seul face au gardien, l’Argentin nous sortait sa recette miracle : un petit ballon piqué que le gardien voyait finir au fond de ses filets (1-0).Barcelone maintenait son excellent niveau de jeu et, à trois minutes de la pause, scellait définitivement le sort de la rencontre. Après une passe d’Iniesta, Messi se faufilait latéralement dans la défense. Ses quelques coups de reins effaçaient plusieurs défenseurs. L’Argentin frappait alors du pied gauche : imparable pour le portier (0-2). Un but splendide !Le Barça était très proche de tripler la mise à la 43ème, mais le gardien sauvait les meubles devant la frappe de Pedro. En comptant le score du match aller, les Catalans menaient de quatre unités à la mi-temps.Du grand Messi !La messe était dite, mais, comme le Camp Nou est rarement vite rassasié, les Barcelonais allaient encore offrir du spectacle. Et c’est Messi, comme en première mi-temps, qui lançait les hostilités. A la 48ème, il était lancé en profondeur, légèrement excentré sur la droite et suivi par un défenseur. L’Argentin n’était pas gêné et, presque facilement, frappait le ballon du pied droit. Le gardien était encore lobé. Encore battu… 3-0 !Tello à la fêteLa qualification dans la poche, Pep Guardiola réalisait un double changement : Xavi et Iniesta cédaient leur place à Keita et Tello. Ce dernier se mettait rapidement en évidence car, sur son premier ballon, il le mettait au fond ! Sur une passe de Cesc, le jeune espagnol se décalait sur la gauche et, d’un ballon brossé du pied droit, ajustait le portier (4-0).Barcelone était sur un nuage. A la 58ème, Messi inscrivait le cinquième but de la partie ! La défense allemande pataugeait et le gardien dégageait mal des mains le ballon. Messi en profitait pour le chiper et le glisser au fond des filets (5-0).Leverkusen en avait plein les pattes et continuait de subir. A la 61ème, Tello inscrivait son deuxième but. Le sixième de l’équipe. L’Espagnol avait pourtant frappé droit sur le gardien, mais ce dernier laissait échapper le cuir entre ses bras…Il fallait ensuite patienter jusqu’à la fin du match pour voir les deux derniers buts de la rencontre. A la 84ème, Messi terminait son récital d’une magnifique frappe du pied gauche (7-0). Pendant les arrêts de jeu, Bellarabi sauvait ce qui restait d’honneur d’un beau tir croisé (7-1).En quarts !Barcelone se qualifie donc, avec la manière, pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Les champions en titre ont fait de l’excellent travail ce mercredi soir devant leur public. En championnat, ils rencontreront ce week-end le Racing Santander.

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires