Henry dans la tourmente ?

Le faible rendement offert par Thierry Henry en ce moment à Barcelone n’a échappé à personne. Il semble avoir perdu rapidité, dribble, mobilité ainsi que le sens du but. Le Français a marqué quatre fois, trois en Liga et un en Ligue des Champions, en onze matchs disputés. Un bilan que certains justifient en arguant la fameuse période d’adaptation à sa nouvelle équipe, que c’est sa première saison ou qu’il revient tout juste d’une longue blessure qui l’avait privé de la fin de la saison dernière avec Arsenal. Très bien, mais aucun des grands buteurs Blaugranas de la dernière décennie n’a traîné des statistiques aussi mauvaises que ‘Titi’… C’est que le buteur français a seulement marqué dans une rencontre de championnat… Son total reste alimenté par cette rencontre face au dernier de la Liga, Levante. Les trois uniques buts en Liga de Henry ont été inscrits au cours de ce match. Dans les sept autres rencontres, rien de rien. Pas même la saison passée, la pire à Arsenal, il n’a obtenu des chiffres aussi pauvres que ceux de son début au Barça. Henry est arrivé à Barcelone comme le transfert phare des Blaugranas et avec la garantie d’assumer la responsabilité d’inscrire des buts le moment venu. Tous espéraient qu’il soit un authentique ‘pistolero’ comme le furent en leur temps Romario, Ronaldo, Rivaldo, Anderson, Kluivert ou plus récemment Ronaldinho et Eto’o, mais le Français semble n’avoir aucune munition. A ce niveau, seul Ronaldinho, qui n’était pas venu pour ses qualités de buteur, avait moins marqué que le français. D’autres figures parmi les derniers transferts comme Stoichkov, Anderson ou Saviola ont eu des chiffres similaires, trois buts en autant de matchs. De plus, le Bulgare et le ‘Conejo’ étaient bien moins souvent sur le terrain que le Français, quant au brésilien Sonny Anderson, une blessure l’empêcha d’augmenter son capital. La marque ‘brasileira’ Mais à partir de là, les comparaisons avec le reste des ‘tueurs’ peuvent paraître odieuses. Le suivant dans cette liste est le hollandais Patrick Kluivert. L’attaquant en provenance de l’Ajax, qui n’avait pas été enrôlé pour ses qualités de buteur, comptait cinq réalisations pour ses débuts, deux de plus que Henry. Et tout ceci en apportant dans bien d’autres domaines de jeu tels que les passes décisives ou la création d’espaces, chose que la ‘panthère noire’ faisait à merveille. Mention à part pour les ‘prédateurs’ brésiliens. Rivaldo, Romario ou Ronaldo ont marqué leur époque au sein du club en éblouissant le regard des supporters Blaugranas par des actions et des buts qui ont marqué les annales de l’histoire du Barça. Parmi eux, s’est inséré un autre buteur né : le camerounais Samuel Eto’o. Romario et Rivaldo avaient débuté par six réalisations, avec des soirées comme la brillante sortie du joueur arrivé de la Corogne, aux traits de personnage de dessins animés, avec un ‘hat-trick’ contre la Real Sociedad. Au dessus d’eux, il n’y a que Eto’o et Ronaldo. Tous deux furent les meilleurs buteurs de la Liga et s’adjugèrent le trophée de ‘Pichichi’. Et cela est du en grande partie à des débuts fracassants dans le championnat. Le Camerounais ayant eu moins de temps de jeu sur le terrain que son actuel coéquipier Henry. Une authentique saga de grands footballeurs, vivaces sur le terrain, qui ont bien démontré rapidement leurs intentions de le faire. Le Français va devoir améliorer ses prestations et son jeu s’il veut prétendre à suivre le sillage de ces illustres figures Blaugranas…

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires