Guardiola ne pense pas encore au Clasico

Avec une vingtaine de minutes de retard sur l’horaire prévu, Pep Guardiola a tenu une conférence de presse ce vendredi midi en vue du match de ce week-end contre Levante.En premier lieu, Pep Guardiola a salué l’excellent travail du coach de Levante, qui a obtenu de très bons résultats avec son équipe depuis le début de la saison : « Je ne le connais pas personnellement, mais il a beaucoup de mérite », a affirmé le coach catalan. « Les bons résultats sont grâce à l’entraîneur, mais aussi aux joueurs. Même si la Liga est encore longue, ils sont quatrièmes du classement. C’est une équipe très bien organisée. S’ils sont là, c’est qu’ils le méritent ».En marge de la rencontre face à Levante, l’actualité porte essentiellement sur le Clasico du week-end prochain. « Les gens peuvent de parler ce ce qu’ils veulent. Pour nous, le match le plus important, c’est toujours le suivant. Et après samedi, il y aura encore la rencontre contre le BATE Borisov », a tenu à rappeler Guardiola lors de cette conférence de presse tenue à Sant Joan Despi.Le soutien des supportersMardi soir, face au Rayo Vallecano, le Camp Nou n’était rempli que de 50.000 spectateurs, soit la pire affluence depuis deux ans en championnat. Pour Pep Guardiola, l’horaire y est pour beaucoup, mais il demande aux socios de venir au stade le plus souvent possible. « Ce match contre le Rayo se jouait un mardi à un horaire très tard. Evidemment, ça serait bien qu’il y ait du monde. Les gens font ce qu’ils peuvent pour venir nous soutenir. C’est sûr que, sans leur soutien, c’est plus dur », a avoué l’entraîneur Blaugrana.La carte de PiquéMenacé de deux matches de suspension pour avoir forcé un carton jaune lors de la dernière journée de Liga, Gerard Piqué s’en est finalement sorti avec un seul match de suspension : « Si Gerard ne savait pas ce qu’il risquait, maintenant, il le sait ! », a affirmé Guardiola. « Le Comité a donné son opinion et nous l’acceptons, comme toujours. Les images parlent d’elles-mêmes. Qu’il fasse son match de suspension et, après, on verra s’il joue contre BATE ».Pep Guardiola s’est également défendu d’avoir demandé à Piqué de forcer cette carte. « Nous ne faisons pas un entraînement pour ce genre de chose. Ce serait perdre du temps. Nous, nous nous préparons uniquement pour battre notre adversaire. Et d’ailleurs, si nous avions préparé cette histoire, nous ne l’aurions pas fait comme cela ! »Le Clasico en vueA une semaine du Clasico, Guardiola n’a pas encore planifié qui allait jouer face à Levante et au BATE Borisov : « Si je pense que quelqu’un doit jouer, il jouera », a-t-il dit, soulignant qu’il n’y aurait « pas de plan spécifique pour Lionel Messi ». « On verra qui joue selon la forme de chacun », a-t-il dit.Enfin, interrogé sur une possible défaite au Santiago Bernabeu, Guardiola a rappelé que rien ne serait joué après cette partie : « Mon expérience me dit que tout peut arriver jusqu’à la fin. Que ce soit 6 ou 9 points de retard, il y aura encore beaucoup de matches après ».

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires