Gianluca Vialli : Un regard sur le choc Chelsea-Barça

  Gianluca Vialli est un anglais dans l’âme né à Cremona, en Italie. Depuis toujours, il s’est senti attiré par l’Angleterre et après avoir remporté la Coupe d’Europe avec la Juventus, il s’est installé à Londres. Il fut joueur puis entraîneur de Chelsea, et aujourd’hui il vit dans le quartier chic de South Kesington, dans une maison dont l’intérieur aurait pu servir de décor à la série télé « Upstairs, Downstairs » et depuis laquelle on aperçoit l’imposante façade du Victoria & Albert Museum. C’est dans ce pittoresque salon du début du siècle dernier qu’il a répondu aux questions de Sport, livrant ses impressions sur l’évolution du football en Angleterre, Chelsea et naturellement le choc à venir contre le Barça. Pensez vous que Chelsea soit une équipe qui ait commencé à prendre de l’ampleur, de l’importance avec votre venue et celle de Gianfranco Zola ? Je ne pense pas. Il me semble qu’à l’heure actuelle Chelsea soit le reflet d’une européanisation du football anglais. Quand cela a-t-il commencé ? Selon moi cela a débuté avec Glen Hoddle, qui avait joué en France et qui, une fois revenu entraîné en Angleterre, a tout modernisé. Il a changé le système de préparation que ce soit au niveau de l’alimentation, la concentration et l’entraînement, à la manière des équipes européennes. Il a appliqué une philosophie internationale. Ensuite, est arrivé ici Ranieri et donc Zola, moi et d’autres joueurs, mais il manquait quelque chose à Chelsea. De l’argent ? Plus que de l’argent, il manquait un Abramovich. Un homme avec de l’argent, mais aussi avec un esprit totalement ouvert qui désirait gagner et qui s’est aussitôt rapproché et compris avec José Mourinho. José Mourinho n’a-t-il pas italianisé de manière excessive le football anglais ? Il a pris le meilleur du football italien ainsi que le meilleur du football espagnol pour le transposer au sein d’une équipe anglaise, et la vérité c’est qu’il s’en sort très bien. Je pense que le mélange est très bon, parce qu’il dispose de grands joueurs étrangers mais aussi des meilleurs anglais. Le style de jeu de Chelsea vous plait ? Oui, c’est très similaire à mon idée de la manière dont il faut jouer. Il se base sur beaucoup d’engagement et de travail dans la plus pure tradition anglaise, mais il apporte aussi une analyse de fond de la tactique et de la manière de jouer de l’adversaire, et je pense que cela plait aussi aux supporters car dans des matchs aussi âpres, les joueurs donnent tout ce qu’ils ont. Vous ne trouvez pas le jeu de Barcelone plus beau ? En tout cas plus distrayant. Quand je regarde un match de Chelsea, je le vois avec l’œil de l’entraîneur ou de l’analyste, mais quand j’en regarde un du Barça c’est avec celui d’un fan qui va prendre du plaisir. Je regarde un match de Barcelone pour passer un bon moment et celui de Chelsea pour le travail. Vous miseriez sur qui dans cette opposition des styles ? Lorsqu’il y a une confrontation entre deux monstres de ce niveau comme Barcelone, Chelsea, Milan, la Juve ou le Bayern, les choses se jouent sur d’infimes détails, la chance ou … Ronaldinho. Que pensez vous du Brésilien ? Je prends énormément de plaisir à le voir évoluer. Il est à la fois spectaculaire et efficace. Il est très rapide et donc difficile à marquer. Stupéfiant dans ses actions et il n’y en a pas beaucoup qui puissent combiner autant de choses. Ronaldinho s’amuse sur un terrain et ça se voit dans sa manière de jouer. Il le fait très bien passer. Dans le football italien, j’en ai assez de voir des joueurs qui souffrent et qui ne rient pas sur le terrain, avec Ronaldinho tu hallucines car lui il s’amuse vraiment. Est-ce que son association avec Eto’o est plus décisive que celle formée par Terry et Lampard à Chelsea ? L’association de Chelsea repose sur l’arrière, l’assise défensive alors que celle du Barça, bien meilleure, est orientée sur l’offensive, l’attaque ; mais à Chelsea il ne faut pas oublier Makélélé qui selon moi est le point d’équilibre de l’équipe. Mais c’est certain que Lampard et Terry sont les leaders désignés par Mourinho. Hormis Ronaldinho, quel joueur de Barcelone retient le plus votre attention ? C’est dommage que le Barça ne puisse compter sur Xavi, qui est un joueur phénoménal. Il y a aussi Deco qui me plait beaucoup. Il me rappelle Lampard. C’est le premier brésilien né pour jouer en Premier League. Que pensez vous des méthodes de motivation utilisées par José Mourinho ? C’est extraordinaire. Les joueurs de foot sont des millionnaires très jeunes qui sont soumis à une pression énorme et qui sûrement ont aussi des problèmes chez eux. On ne peut pas traiter de la même manière chaque individu et, de ce point de vue, le travail de Mourinho est excellent car il travaille en équipe. José Mourinho est le leader d’une équipe très bien équilibrée. Croyez vous que cette équipe de Chelsea soit meilleure que celle de l’an passé ? Chaque entraîneur souhaite que son équipe soit meilleure à mesure que le temps passe. Dans tous les cas, je pense que Chelsea est une équipe plus équilibrée que la saison passée et la preuve c’est qu’il y a 16 points d’écart entre eux et leurs principaux poursuivants en championnat.

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires