Gerland est maudit pour le Real Madrid (1-0)

Le Real Madrid a mis un genou à terre lors des huitièmes finales de la Ligue des Champions en s’inclinant 1-0 sur le terrain de l’Olympique Lyonnais. Le score n’étant pas catastrophique, la sonnette d’alarme n’a pas encore retenti à Madrid. Mais comme l’a souligné Jorge Valdano: « Nous rentrons avec un mauvais résultat, et, plus important, nous avons laissé une image déplorable ». Trois défaites en trois rencontres: le Real est bien maudit à Gerland.La surprise de la soirée est la présence de Mahamadou Diarra dans le onze de base. « Lassana et Xabi étaient sous la menace d’une suspension, je ne voulais pas risquer de perdre les deux pour le match retour », expliquait Pellegrini (notons que le Basque a écopé d’une carte jaune, et ne jouera pas face à l’OL au Bernabeú), avant d’ajouter que « Mahamadou Diarra est un joueur puissant, qui était chargé de répondre au jeu aérien imposé par Lyon, rôle qu’il a rempli à la perfection ». Pour le reste, l’équipe titulaire était classique: Casillas devant la ligne de but, Marcelo, Ramos, Albiol et Arbeloa en derniers remparts, Xabi Alonso, Diarra et Granero au milieu, devant le triangle formé par Kaká, Ronaldo et Higuaín.Alors que l’équipe de Pellegrini était en forme ces dernières semaines, elle était méconnaissable face à l’OL, incapable d’aligner trois passes correctes l’une à la suite de l’autre. Le Real semblait néamoins avoir le dessus, mais ne créait aucune occasion de but. Lloris a à peine eu à intervenir durant les 45 premières minutes de jeu. Côté Lyonnais, les attaquants, incapables de cadrer, gaspillaient les occasions face à Casillas. La plus dangereuse survient juste avant la pause, lorsque l’Argentin ‘Chelito’ Delgado décroche une formidable volée qui s’écrase sur le poteau madrilène. Le Real ne s’est montré plus ou moins dangereux qu’à deux reprises: une talonnade somptueuse de Ronaldo en direction d’Higuaín est stoppée de justesse par Jean-Alain Boumsong, bien placé, et quelques instants plus tard, un centre-tir de Marcelo aurait également pu être repris par ‘El Pipita’, mais le défenseur lyonnais s’est une nouvelle fois montré attentif en devançant l’Argentin.Dès le retour des vestiaires, Pellegrini fait monter Garay à la place de Marcelo. « Marcelo avait déjà une carte jaune », a clarifié Pellegrini (ndlr: le Brésilien manquera également le match retour). « Les Lyonnais étaient en train de le provoquer pour qu’il en écope d’une seconde; je ne voulais pas terminer le match à dix », a ajouté le Chilien. Alors que personne ne s’y attendait, Lyon prend l’avantage dès la reprise, grâce à une frappe magistrale de Jean II Makoun face à laquelle Casillas ne peut rien faire. Une fois devant, les Français se sont repliés dans leur camp, espérant une contre-attaque. Lisandro López, par deux fois, et Cissokho, ont d’ailleurs été proche d’alourdir l’addition pour le Real.De leur côté, les Madrilènes se procurent la plus belle occasion par l’intermédiaire de Gonzalo Higuaín, mais la frappe croisée de l’Argentin est stoppée de justesse par le bras droit de Lloris. ‘Pipita’ est ensuite remplacé par Karim Benzema, ovationné par Gerland, mais également incapable de faire la différence, à l’image de tous les galactiques. L’ensemble de l’effectif merengue a été largement en dessous de son niveau: si la défaite est un peu dure, une victoire n’aurait en aucun cas été méritée. En fin de rencontre, une frappe de Cristiano Ronaldo et un duel remporté de justesse par Cissokho face à Granero devant le but sont les dernières occasions d’un Real qui s’est montré bien gris durant l’ensemble de la rencontre.Le 10 mars, les hommes de Pellegrini devront renverser la vapeur au Santiago Bernabeú afin d’éviter de se faire éliminer pour la sixième fois consécutive en huitièmes de finale. La pression est maximale, car cette année, il n’y a plus d’excuses.   Fiche technique Olympique Lyonnais: Lloris, Cissokho, Cris, Boumsong, Réveilleire, Makoun, Toulalan, Pjanic (79′ Kallstrom), Govou, Lisandro (82′ Gomis), Delgado (90′ Bastos).  Real Madrid: Casillas, Arbeloa, S.Ramos, R.Albiol, Marcelo (45′ Garay), X.Alonso, M.Diarra, Granero, Kaká, C.Ronaldo, Higuaín (64′ Benzema).  But: Makoun (47′)écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires