Eto’o: « Nous appeler les 4 fantastiques peut être trompeur »

L’attaquant en est fier mais il n’aime pas parler de cracks et cite comme exemple l’échec des « galactiques »A 8 jours du début de la Liga, Samuel Eto’o affronte le début du championnat avec optimisme et avec la sécurité de faire partie d’une des meilleures équipes du monde. Questionné sur le fait de devoir parfois s’asseoir sur le banc à cause du nombre d’attaquants cette saison, le Camerounais répond : « c’est bien pour l’équipe d’avoir plusieurs options. Nous, les joueurs, sommes un peu égoïstes sur ce sujet, mais il faut comprendre que le coach recherche le meilleur pour l’équipe. Il ne se passera rien si un jour l’un de nous doit être sur le banc ».Samuel admet que cela le flatte, mais qu’en même temps cela le gêne qu’on les appelle les « 4 fantastiques » en référence à Ronaldinho, Messi, Henry et lui-même : « C’est trompeur car nous avons l’expérience de ce qui s’est passé avec les galactiques ». Et sur la possibilité que Rijkaard les fasse jouer les 4 en même temps, il signale que « cela n’entre pas dans mes compétences c’est au coach d’en décider. S’il croit que nous pouvons jouer tous les 4, nous le ferons et sinon, nous jouerons comme il voudra ». Bien qu’il admette le potentiel offensif du Barça cette année, Eto’o préfère ne pas qualifier de meilleure attaque du monde celle du Barça, mais préfère parler « de la meilleure équipe car les attaquants ne gagnent rien sans le reste de leurs coéquipiers ». Conscient des bons résultats glanés par l’équipe durant la pré saison, l’Africain admet que l’équipe « gagne en rythme chaque jour ». Mais il tient à préciser que « cela ne signifie pas que nous allons être tous au point ; la Liga c’est autre chose ».Eto’o n’a pas souhaité s’exprimer sur l’irrégulière pré-saison du Real Madrid. « Je n’ai pas eu le temps de la voir. Regardez comment on s’entraîne ! Quand je rentre chez moi la seule chose que je recherche c’est mon lit.», avoua-t-il. Et il ajouta, plus sérieux : « J’espère seulement que le Barça regagnera l’envie des années précédentes. Si nous sommes biens, le reste ne nous intéresse pas ».Au niveau personnel, Eto’o a admis que, chaque jour, il est meilleur. Mais il n’est pas non plus à 100% : « Je ne suis pas encore comme au début de la saison précédente, mais je n’en suis plus très loin. Le mois prochain cela fera un an que j’ai été blessé et je suis bien mieux ». Pour le moment, il ne donne aucune importance aux différentes positions qu’il a occupé jusqu’à maintenant, dans lesquelles il a alterné entre avant centre (sa position naturelle), allier gauche et droit : «  cela m’est égal quand je suis sur le terrain, je n’ai pas de position ». traduit par Loik Mondesir (Mundo Deportivo)      

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires