Et ils sont où ? Et ils sont où les Madrilènes ?

Le grand Real Madrid s’est clairement fait humilier, hier soir, sur la pelouse de l’Olympique de Lyon. Cette seconde défaite d’affilé sonne déjà comme le début de la fin de l’ère Luxemburgo. Car on le sait, le premier à trinquer est l’entraîneur. Et à ce rythme, le technicien brésilien ne devrait pas tarder à sauter du banc castillan. L’Espagne entière était prête à relativiser la défaite du week-end dernier face au Celta Vigo, récent promu. Le dernier but du Celta n’était pas valable et Madrid criait au scandale. Cependant, la défaite à Lyon était interdite sous peine d’accroître les craintes quant à l’efficacité de l’équipe de Luxemburgo. Mais le message est mal passé et les vieux démons sont remontés à la surface. 3-0, un résultat intolérable pour un prétendant au titre. L’Europe découvre aujourd’hui un bien pauvre Real. Les excuses sont faites pour s’en servir. Ainsi, la défaite face à la modeste équipe du Celta était soit disant due à l’arbitrage. Mais là, que dire de ce 3-0, le résultat préféré des Français ? Quelles excuses vont trouver les journaux madrilènes, les joueurs, les dirigeants ? Le fameux « ce n’était pas mérité » ne peut pas tenir et la conclusion est simple, le Real Madrid n’est pas encore prêt. L’équipe n’a pas encore trouvé d’équilibre et, physiquement, les joueurs sont en dessous des autres. La faute à Luxemburgo, qui ne parvient pas, malgré le temps, à trouver la formule magique. La faute à Florentino, qui a été crever les joueurs aux quatre coins du monde pendant l’été. Et la faute aux joueurs, qui commettent encore trop d’erreurs. Un exemple frappant, Iker Casillas, le plus solide du groupe, qui accumule sans cesse les erreurs. Le Real Madrid doit encore beaucoup travailler s’il veut retrouver le chemin de la victoire. Jusqu’à présent, quasiment tout est mauvais du côté de la capitale espagnole et même les derniers transferts n’y changent rien. Robinho et Baptista ne trouvent pas le chemin des filets, Sergio Ramos et sa défense ont encaissé trois buts et concédé un penalty,… Bref, l’Olympique lyonnais aura-t-il ouvert les yeux à tous ces malheureux madrilènes ?

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires