Enfin de la concurrence pour Éric Abidal

Pour la première fois depuis son arrivée à Barcelone, Éric Abidal est en danger. Sa place est convoitée par le Brésilien Sherrer Maxwell, recruté mi-juillet par le club catalan.En ne prolongeant pas le contrat de Silvinho, 35 ans, le FC Barcelone a fait un cadeau empoisonné à Éric Abidal. Jamais inquiété par son coéquipier brésilien, le latéral lyonnais a rarement été remis en question au poste d’arrière-gauche. Mais l’arrivée de Sherrer Maxwell risque d’accentuer la concurrence et de mettre en danger l’international français, dont la fin de saison fut un véritable chemin de croix.Privé de tous les matches importants, Abidal a connu un mois de mai très difficile du côté du Camp Nou. Lors du match face à Chelsea en demi-finale de la Ligue des Champions, le Français se faisait prendre de vitesse par Anelka et commettait l’irréparable sur son compatriote. Dernier défenseur, Abidal voyait rouge et assistait depuis les vestiaires à la qualification de son équipe dans le temps additionnel. « J’étais tout seul dans le vestiaire et je regardais le match à la télé. Quand Andres (Iniesta) a marqué, j’ai crié tout seul. Comme j’avais été exclu, je n’avais personne pour fêter le but avec moi », se rappelle-t-il encore aujourd’hui.A cause de ce carton rouge à Stamford bridge, Abidal a manqué la grande finale de la Ligue des Champions à Rome. Un coup dur pour le Français, surtout que, quelques jours auparavant, il avait déjà raté la finale de la Coupe d’Espagne. Pour avoir provoqué un penalty et reçu une nouvelle rouge lors d’un match de championnat face à Villareal, le Rhodanien avait été écopé d’un match de suspension. La finale de la Coupe, remportée 1-4 par Barcelone, il y a donc assisté depuis les tribunes de Mestalla !Jusqu’au bout, le mauvais sort a poursuivi Abidal, qui fut également privé de la dernière journée de Liga. Lors du 37ème rendez-vous de championnat face à Osasuna au Camp Nou, le Français recevait en première mi-temps un cinquième carton jaune, synonyme en Espagne de suspension.De la malchance, Abidal en avait déjà eue quelques mois plus tôt lorsque, fin février, il se blessait gravement lors de la rencontre face à l’Espanyol. Forfait pour deux mois, le latéral gauche devait renoncer à la double confrontation de Ligue des Champions face à l’Olympique Lyonnais, son ancien club…En concurrence avec MaxwellLe premier semestre 2009 ne fut donc pas tendre avec Abidal, qui doit à présent composer avec une doublure de luxe. Transféré pour 4,5 millions d’euros, Sherrer Maxwell entend bien compliquer la tâche du Français, qui ne pourra s’octroyer aucune baisse de forme la saison prochaine. « L’arrivée de Maxwell ne me préoccupe pas, car c’est quelque chose de bon pour l’équipe et qui me va très bien, tente d’expliquer Abidal, qui a disputé les deux rencontres amicales du Barça en Angleterre. Quand il y a davantage de concurrence, le niveau de l’équipe est plus haut ».Si Abidal a beaucoup à perdre, Maxwell a quant à lui tout à gagner avec Barcelone. Le Brésilien sait qu’il part outsider et compte bien bousculer les habitudes du Français. « Je sais que je viens pour remplacer un joueur qui est parti (Silvinho), mais je ne me contenterai pas d’une place sur le banc, a déclaré Maxwell lors de son arrivée en Catalogne. Je vais me battre avec Abidal et tous les autres pour avoir une place dans l’équipe type ». Voilà qui est dit…

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires