Coup d’arrêt pour le Barça à Mestalla (0-0)

Le sommet entre Valence et Barcelone a accouché d’une souris. Un score nul et vierge pour un match qui a été marqué par beaucoup d’intensité, mais finalement peu spectacle.Zlatan Ibrahimovic était le grand absent du onze de départ proposé par Pep Guardiola. Alors que la plupart des internationaux étaient titulaires, malgré les matches de qualification pour la Coupe du Monde, l’attaquant Blaugrana, qui n’a pas réussi à se qualifier avec la Suède, était sur le banc. Quant à David Villa, il n’était même pas sur la feuille de match. La vedette de Valence, blessé depuis deux semaines, n’a pas réussi à se remettre à temps d’une blessure à la cuisse.Valence débute fortEt l’absence de Villa au poste d’avant-centre se faisait sentir dès la première minute de jeu. Après une perte de balle de Piqué, Pablo Hernandez manquait un face-à-face avec Victor Valdés, qui repoussait un but que David Villa a rarement l’habitude de louper.Mais Valence n’en était pas démotivé pour autant. En imposant un rythme très soutenu, avec un pressing constant au milieu du terrain, les locaux faisaient commettre aux Catalans beaucoup d’erreurs. Hésitants dans leurs passes, les Blaugrana auraient pu se faire surprendre à de nombreuses reprises sur contre-attaque durant la première demi-heure. Car les occasions les plus franches de la première période étaient signées des hommes d’Emery.Une timide réactionPendant le dernier quart d’heure, les débats penchaient nettement plus en faveur des Barcelonais. Même si l’animation offensive laissait à désirer, avec notamment un flanc droit Alves-Messi pour une fois totalement inefficace, le Barça retrouvait un fond de jeu qui aurait pu lui permettre d’ouvrir le score avant la pause. Andres Iniesta, le meilleur Barcelonais sur le terrain, était d’ailleurs proche de marquer à la 35ème minute, mais sa tentative était repoussée par César, ex-gardien du Real Madrid.Les deux formations rentraient aux vestiaires sur un score de parité vierge de but. Moins entreprenants que d’habitude, les Catalans allaient devoir être plus ingénieux en seconde mi-temps pour espérer conserver leur écart de trois points avec le Real Madrid, vainqueur de Valladolid un peu plus tôt dans la soirée.Le Barça n’en profite pasValence montrait nettement moins d’entrain en seconde période. Sans doute fatigués par les efforts consentis durant les 45 premières minutes, les Valenciens perdaient du terrain, mais continuaient à former un bloc solide, particulièrement au milieu, où la progression était très difficile pour les hommes de Guardiola.Le constat était donc toujours le même pour le Barça. Malgré une bonne possession de balle, les Barcelonais ne savaient que faire du ballon. Sans espace, le jeu était étriqué et la pelouse semblait trop étroite pour développer leur si beau football.Habitué aux exploits individuels, le Barça n’avait cette fois aucun atout pour débloquer la situation. Alors que Messi était en-deçà de son meilleur niveau, Iniesta était le seul à jouer en attaque. Pedro, très discret, vendangeait quant à lui ses rares opportunités.Match nul méritéAu final, ce 0-0 est logique et les deux équipes, qui ont été assez peu inspirée ce soir, s’en contenteront. Très fort durant le premier acte, Valence a reculé par la suite tandis que le Barça, constant dans son jeu, n’a pas eu les qualités suffisantes pour faire la différence. A l’issue de cette septième journée, le Barça reste leader avec une unité d’avance sur le Real.

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires