Clasico: Un match nul qui vaut une Liga !

Le FC Barcelone a assuré l’essentiel en obtenant le match nul 1-1 sur la pelouse du Santiago Bernabeu. Les Catalans gardent huit points d’avance au classement, ce qui leur vaut presque une Liga !La grande et bonne nouvelle au coup d’envoi était la titularisation de Carles Puyol, trois mois après sa blessure. Le capitaine du Barça, à peine revenu, était déjà lancé dans le grand bain par Pep Guardiola, qui alignait son onze de gala avec, notamment, le trio Messi-Villa-Pedro en attaque. La première période fut très pauvre en football.A la demande de José Mourinho, les jardiniers du Bernabeu avaient laissé l’herbe très haute, ce quiempêchait le beau jeu. Le rythme était lent, sans profondeur, et le Real semblait paralysé par l’enjeu.D’ailleurs, retranché dans son camp, le Real Madrid ne jouait pas. Les hommes de Mourinho refusaient le jeu, laissant le cuir aux Catalans qui, pendant le premier quart d’heure, dépassaient très largement les 80% de possession de balle.Arbitrage indigneLa première grosse occasion pour Barcelone intervint après 20 minutes de jeu. A la suite d’une série de passes impressionnante, le ballon arrivait dans les pieds de Messi qui, après un mauvais contrôle, essayait de lober Casillas. Le portier madrilène était attentif.Le Real Madrid avait comme seules armes les contre-attaques, les corners et l’arbitre. Car une fois de plus, l’homme en noir a encore avantagé les locaux pendant tout le match. Sanctionnés par des cartons jaunes à tout va, les Barcelonais se voyaient floués d’un penalty à la demi-heure de jeu. Dans la surface, David Villa était mis à terre par Casillas, qui ne touchait pas le ballon. Un penalty indiscutable remplacé par un carton jaune venu de nul part pour Piqué, qui n’était même pas venu protesté…Barcelone poursuivait sa domination tout au long de la première période. Les Catalans étaient d’ailleurs proches de rentrer au vestiaire avec un but sous le bras. A la 43ème, Messi initiait une action belle action depuis le centre, s’appuyait sur ses coéquipiers avant de finalement frapper au but. Casillas réalisait l’arrêt qu’il fallait pour empêcher l’Argentin d’ouvrir le score. Match nul et vierge à la pause. Ouverture du scoreLa seconde période s’animait avec, à la 51ème minute, le premier fait de match en faveur du Barça. Sur une action claire de but, Albiol commettait une faute flagrante sur Villa en pleine surface. Aussi mauvais que fut l’arbitre ce soir, sur cette action, il était bien obligé de siffler. Carton rouge et penalty, que transformait Lionel Messi. Deux anecdotes après cette ouverture du score : pour la première fois, Messi marquait un but à l’équipe de Mourinho, et cela faisait 20 ans que le Barça n’avait pas bénéficié d’un penalty au Santiago Bernabeu !Avec ce but d’avance, le Barça entrait dans une dynamique de possession du ballon. Après un premier changement (physiquement touché, Puyol cédait son poste à Keita), Pep Guardiola faisait entrer Affelay et Maxwell à la place de Pedro et Adriano.Egalisation sur penaltyMalgré la tension toujours perceptible, le fond de jeu n’était pas là dans cette partie où le Real Madrid ne survivait que grâce aux phases arrêtées. C’est d’ailleurs sur l’une d’entre-elles que les Madrilènes revenaient au score. Pour un contact entre Alves et Marcelo, l’arbitre accordait un penalty. C’est très léger, mais depuis les onze mètres, Ronaldo ne se loupait pas : 1-1.Huit points d’avance !Le score ne bougea plus et, pour cette première confrontation, les deux formations terminaient dos-à-dos.Le Barça méritait beaucoup plus dans cette partie, mais Guardiola et ses hommes peuvent être fiers d’avoir rempli leur contrat. Les Catalans gardent huit points d’avance au classement et s’assurent quasiment le titre.Le Barça peut maintenant préparer avec sérénité la finale de la Coupe du Roi, qui se disputera mercredi à Mestalla. 

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires