Campeones, Campeones, Olé Olé Olé !

Le FC Barcelone a remporté ce soir son premier titre de la saison en remportant la Super Coupe d’Espagne, devant le Betis Séville !!! Le capitaine du Barça, Carles Puyol, a pu soulever ce soir le premier trophée de la saison en surclassant le Betis Séville au terme de deux rencontres aller-retour. Après avoir assommé cette compétition au stade Ruiz de Lopera la semaine dernière (0-3), les hommes de Frank Rijkaard ont accroché leur premier titre, malgré la défaite 1-2 de ce samedi soir. Le Camp Nou n’a cependant pas offert une énorme image pour la première sortie des blaugranas à domicile. Seulement un peu plus de 45.000 supporters avaient fait le déplacement, malgré la très bonne pré-saison effectuée par les joueurs azulgranas. Frank Rijkaard n’a surpris dans son onze de départ, exactement le même que la semaine dernière : Victor Valdés dans les buts ; Belletti, Puyol, Sylvinho et Oleguer en défense ; Xavi, Edmilson et Deco au milieu ; Giuly, Ronaldinho et Eto’o en attaque. Un schéma classique qui s’est montré efficace lors du premier match. Mauvaise première période La première mi-temps ne fut pas d’un tout grand spectacle. Barcelone a commis un bon nombre d’erreurs, et cela s’est fait ressentir au marquoir puisque les Catalans perdaient 1-2 à la pause. Pourtant, c’est le Barça qui avait pris les devant dans ce match après un quart d’heure de jeu, grâce à Samuel Eto’o. Une récupération en milieu de terrain a permis à l’attaquant camerounais de se lancer dans un sprint vers le but adverse. Une frappe croisée trompa le gardien sévillan. Le but devait donner confiance à l’effectif de Frank Rijkaard. Cependant, une erreur de position défensive allait offrir à Dani, seul devant le but, le premier but du Betis dans ce match. L’ex joueur du Barça, qui avait échappé à la vigilance de la défense barcelonaise, plaça une frappe imparable devant Victor Valdés. Moins de cinq minutes plus tard, l’attaquant Dani récidiva d’une frappe bien placée devant le gardien catalan. La défense est une nouvelle fois surprise et le score était donc à l’avantage des Andalous à la pause. Une seconde période de meilleure qualité Afin de remédier aux problèmes défensifs, Frank Rijkaard fit monter Rafael Marquez en défense, à la place d’un Oleguer assez dépassé par les événements. Après une bien terne première période, les choses s’améliorèrent au fil des minutes. Sans toutefois trouver un bon rythme, les Catalans créèrent le danger, notamment grâce à un excellent match de Ronaldinho Gaucho. Plusieurs initiatives du crack brésilien auraient méritées un meilleur sort. Mais rien n’a faire, le Barça ne trouva pas le chemin du but, malgré les montées de Gabri et de Larsson. Cette défaite 1-2 n’empêche pourtant pas le Barça de remporter son premier titre de la saison. Carles Puyol a pu soulever la fameuse coupe après que Joan Laporta ait remis une médaille à l’ensemble des joueurs blaugranas. La traditionnelle photo n’a pas manquée ; tout le monde, même Santi Ezquerro, était présent. Une pelouse en travaux Un petit mot également sur l’état de la pelouse qui, comme prévu, fut dans un état assez… pitoyable. La zone du goal « sud », qui a été remplacée après le désormais célèbre concert de U2, est visiblement encore en reconstruction et n’offre pas une qualité optimale pour les joueurs. Cependant, il faut reconnaître qu’elle n’a provoqué aucun incident pendant le match.

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires