C’est la folie en Espagne !

Après le but victorieux du Barcelonais Iniesta, lors de la finale du Mondial contre les Pays-Bas, tout le Royaume ibérique a vibré au rythme du sacre de l’équipe d’Espagne dès sa première finale de Coupe du monde de football. Madrilènes, Catalans, Basques, Andalous, Aragonais, Galiciens et autres, sont tous unis derrière l’excellente équipe d’Espagne qui a gagné le Mondial, ce 11 juillet 2010 à Johannesburg en Afrique du Sud. Un tonnerre d’applaudissements a envahi les villes espagnoles dès le coup de sifflet final de la finale de la Coupe du monde, qui a opposé l’Espagne au Pays-Bas, dimanche dernier au Soccer city stadium. De Madrid à Barcelone, de Valence à Séville, de Bilbao à Palma de Majorque, de La Corogne à Tenerife, les Espagnols ont crié leur joie, pour la première qualification de leur sélection en finale de la Coupe du Monde.Le milieu de terrain Andrés Iniesta, qui a marqué l’unique but du match d’une frappe puissante, a délivré toute l’Espagne. Iniesta, qui est également sociétaire du FC Barcelone, a été autant applaudi à Madrid qu’en Catalogne. Idem pour le gardien Iker Casillas, lorsqu’il a repoussé les tentatives néerlandaises lors de la finale. Casillas qui évolue au Real Madrid, a autant été applaudi par les supporters à Madrid qu’à Barcelone pour ses arrêts décisifs, prouvant que l’amour portée à l’équipe d’Espagne est plus fort que les rivalités entre le FC Barcelone et le Real Madrid.Ainsi le Barça, qui compte sept joueurs et un futur élément -Cesc Fabregas…-, le Real Madrid, qui possède trois joueurs, et tous les autres clubs de football espagnols qui ont des joueurs ou qui n’en possèdent pas dans la cuvée championne du monde, sont autant bénéficiaires du succès de l’équipe d’Espagne.L’Espagne entre dans l’histoire comme étant le premier pays européen à gagner une Coupe du monde hors d’Europe. Et après la victoire au championnat d’Europe des nations en 2008, la sélection espagnole devient la troisième équipe à faire le doublé championnat d’Europe des nations et Coupe du monde, après l’équipe d’Allemagne en 1972 et 1974 et la sélection française en 1998 et 2000.       

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires