Boca refuse une offre du Barça pour Palacio

  La liste des blessés s’allonge au fur et à mesure des rencontres (Lilian Thuram étant le dernier en date à avoir rejoint l’infirmerie) et pour ne rien arranger, le FC Barcelone va devoir composer avec un calendrier démentiel au mois de janvier avec un rythme de deux matchs par semaine en moyenne. Dans ces conditions, le possible recrutement d’un ou de plusieurs joueurs est de plus en plus évoqué. Selon l’agence EFE, relayé par le quotidien Marca, le président de Boca Juniors, Mauricio Macri, a déclaré avoir refusé une offre du Barça pour le transfert de l’attaquant Rodrigo Palacio, qui « par chance souhaite rester » dans le championnat argentin. « Par chance il veux rester, du coup on le laisse tranquille et on en profite, parce que si lui aussi s’en va, on n’a plus qu’à se mettre un pistolet sur la tempe » signalait-il à l’agence nationale d’informations Télam. Macri a reçu l’offre pour Palacio lors du voyage qu’il a effectué la semaine dernière en Espagne afin de négocier les conditions du transfert du jeune milieu de terrain Fernando Gago au Real Madrid, qui s’est finalisé mercredi dernier. « Pour Rodrigo (Palacio) il y a un intérêt grandissant venant du monde entier, parce que selon moi il est le meilleur attaquant du football argentin », commentait-il sans confirmer ou infirmer que le Barça aurait proposé 18 millions d’euros (quelques 23 millions de dollars). « Par chance, il souhaite rester, ainsi on le laisse tranquille », insiste le directeur de Boca. Palacio, qui aura 25 ans en février prochain, est une des figures majeures de Boca, comme le fut Gago, que Macri a essayé de retenir au club jusqu’en juin 2007, afin de pouvoir compter sur lui pour disputer la Copa Libertadores (l’équivalent de la Ligue des Champions en Amérique du Sud). Rodrigo Palacio est sous contrat avec Boca Juniors jusqu’en 2010, mais selon la presse locale le club serait détenteur seulement de 65% de ce contrat, le reste lui serait entre les mains d’un groupe impresario qui pourrait faire pression pour une vente immédiate. traduit par Martial Codina Deslin (Marca.com)      

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires