Benzema s’illustre avec le Real contre Tenerife (3-0)

Le Real Madrid a engrangé une nouvelle victoire au Santiago Bernabéu samedi soir face à Tenerife. Deux buts de Karim Benzema et une réalisation de Kaka ont permis aux madrilènes d’endosser le statut d’unique équipe européenne à avoir gagné tous ses matches toutes compétitions confondues depuis le début de la saison. Cependant, les hommes de Pellegrini ont une nouvelle fois manqué de panache, livrant d’ailleurs leur pire première mi-temps depuis le lancement de la campagne 2009-2010. Mais le réalisme de la maison blanche est toujours aussi impressionnant, et lui permet de l’emporter 3-0 face à Tenerife sans difficulté majeure.Samedi soir, c’était au tour de Kaka de voir ses compagnons débuter la rencontre depuis le banc de touche. Devant les buts d’Iker Casillas, Pepe faisait quant à lui son grand retour à la compétition nationale. Absent depuis dix rencontres, le Portugais a été pardonné par son public, étant même gratifié de plusieurs salves d’applaudissement après quelques interventions de grande classe. C’est désormais officiel, la défense est bien plus solide avec Pepe dans ses rangs. Il était accompagné par Raùl Albiol, excellent depuis le début de la saison, Sergio Ramos et Royston Drenthe. Dans l’entrejeu, les traditionnels Xabi Alonso, de retour de blessure, et Lassana Diarra, étaient au de la partie. Granero complétait le milieu de terrain madrilène devant Cristiano Ronaldo, Raùl et Karim Benzema.Comme toutes les équipes alignées par Manuel Pellegrini, celle de samedi soir était alléchante sur le papier. Pourtant, Madrid va livrer une performance plus que décevante au cours des 45 premières minutes de jeu. Pour la première fois, Xabi se montrait hésitant dans la création. Granero semblait discret, et Raùl et Benzema étaient bien trop statiques à la pointe de l’attaque. Seul Cristiano et sa volonté légendaire donnaient des signaux de possibilité de créer la différence. Par conséquent, Tenerife s’empare logiquement du contrôle de la partie, confisquant le ballon au Real Madrid.Seule une occasion est à mettre à l’actif du Real avant la pause. Une frappe puissante de Cristiano Ronaldo est malheureusement détournée par un défenseur, ce qui lui fait perdre sa trajectoire vénéneuse dans le grand rectangle. Raùl passait par là mais envoie le ballon sur le corps d’Aragoneses et manque l’occasion d’ouvrir le score.Pellegrini l’a vite compris: malgré le caractère indispensable des rotations, son Real Madrid ne peut se priver de l’inspiration de Kaka. Il le fait donc monter au jeu dès le retour des vestiaires à la place de Granero. Légèrement touché, Ramos reste lui aussi sur le banc de touche pour céder sa place à Guti. Par conséquent, Lassana Diarra est relégué au poste d’arrière droit.Avec Kaka et Guti sur le terrain, le Real voit plus clair. Dès la 47ème, Xabi Alonso centre au deuxième poteau sur la tête de Benzema, qui envoie délicatement le ballon au fond des filets. L’attaquant français touchait l’un de ses premiers ballons de la soirée, et faisait disparaître en un instant tous les problèmes accumulés au cours des 45 premières minutes de jeu. Tel est le secret de ce nouveau Real: tuer son adversaire sans livrer un grand football. Après une réaction de Tenerife, Cristiano Ronaldo est à deux doigts d’inscrire le plus beau but de la saison. Il démarre dans le camp madrilène et termine dans le grand rectangle adverse sans même qu’un seul adversaire ne parvienne à toucher le ballon. Pure démonstration de vitesse, technique et puissance de la part de l’astre portugais. Malheureusement pour lui, son missile est dévié de justesse par Aragoneses.Si le Real revivait grâce à Kaka, c’est un défenseur adverse, Manolo, qui va faciliter le labeur madrilène. Dans sa course pour récupérer une balle haute a priori sans danger, le joueur de Tenerife est pris de vitesse par Karim Benzema. Au lieu de marquer l’attaquant français, Manolo se dirige alors vers la ligne de but. Mais ce n’est pas suffisant pour inquiéter Benzema, qui fixe le gardien et marque son second but d’une subtile frappe enroulée. Quelques minutes plus tard, Tenerife rehausse le ton en envoyant d’abord un ballon sur le poteau et en obligeant ensuite Casillas a réaliser deux arrêts de grande classe. Courageux, les hommes d’Oltra devront pourtant s’incliner face à la magie de Kaka. Le Brésilien décroche une frappe sublime depuis l’entrée du rectangle, qui finit sa course en pleine lucarne. But exceptionnel dont la signification est claire: Kaka est littéralement indispensable.Fiche technique Real Madrid: Casillas, S.Ramos (45′ Guti), Pepe, R.Albiol, Drenthe, Xabi Alonso, L.Diarra, Granero (45′ Kaka), C.Ronaldo (79′ Diarra), Raùl, Benzema.  Tenerife: Aragoneses, Bellvis, Luna, Manolo (61′ Omar), Bertran (81′ Pablo Sicilia), Roman, M.Alonso, Alfaro, Kome (80′ Dinei), Richi, Nino.  Buts: Benzema (47′), Benzema (58′), Kaka (77′). écrit

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires