Affaire Eto’o : le « feeling » peut-il suffire ?

Même si rien n’est encore officiel, il paraît impensable de faire marche arrière dans le feuilleton Eto’o – Ibrahimovic, qui tient toute la Catalogne en haleine depuis plusieurs jours. Pourtant, l’histoire de cet échange est loin de convaincre du côté de la Ciudad Condal.Sans même évoquer le prix exorbitant de Zlatan Ibrahimovic si le transfert devait s’opérer dans l’état actuel des choses (45 millions + Eto’o + le prêt de Hleb), il y a des questions qui restent sans réponse et, dans la presse catalane, on fait sourde oreille aux interrogations des supporters, qui souhaitent connaître les véritables raisons du divorce entre Eto’o et le club barcelonais.D’abord, il y a cette fameuse prolongation de contrat, offerte par Barcelone pour reconduire Eto’o jusqu’en 2012. Fin juin, l’agent de Samuel Eto’o, Josep Maria Mesalles, montrait devant les cameras le texto reçu quelques heures auparavant et proposant au Camerounais de rester au club deux ans de plus. Une proposition logique à l’époque, mais difficilement compréhensible aujourd’hui. Car lundi dernier, Pep Guardiola s’est présenté au centre sportif Joan Gamper pour la première conférence de presse de l’avant-saison. Immédiatement interrogé sur l’affaire Eto’o, le coach catalan a pris ses responsabilités en admettant qu’il était favorable au départ du Camerounais et qu’il en assumait toutes les conséquences. Alors pourquoi proposer une prolongation de contrat à un joueur qui n’est plus souhaité par le staff technique ?Guardiola ne convainc pasBéatifié depuis le triplé de la saison dernière, Guardiola a le pouvoir d’apaiser les inquiétudes des supporters, jusqu’alors très sceptiques quant à cet échange économiquement disproportionné. Néanmoins, selon les sondages commandés par la presse espagnole, près de 50% des aficionados Blaugrana n’ont pas été convaincus par le discours de Guardiola.Et pour cause… Muet depuis plus de 50 jours, Guardiola n’a pas trouvé meilleure excuse que le feeling, pour expliquer son divorce avec Eto’o. « Je sens qu’il faut changer, a expliqué l’entraîneur barcelonais. Je conçois que les gens cherchent à comprendre le pourquoi de cette décision. Mais c’est surtout une question de feeling. C’est ma responsabilité et je suis pleinement convaincu de mon choix »…Le départ d’Eto’o est peut-être « une bonne chose pour l’équipe et pour le club », comme l’a prétendu Pep en début de semaine. Il est certain qu’un club comme le Barça, qui a tout conquis la saison dernière, se doit de renouveler son effectif et de se trouver de nouveaux objectifs. Mais il n’empêche que les socios attendent certainement une version plus cohérente qu’une simple question de « feeling ». Comment peut-on vouloir se séparer d’un numéro 9 titulaire depuis cinq saisons, buteur lors des deux finales de Ligue des Champions remportées par le Barça, pour une simple question de sensation ? Vu son fort caractère et son franc-parler, nul doute que Samuel livrera une explication beaucoup plus tranchante une fois qu’il aura rejoint son nouveau club…

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires