15 novembre 2004 – Liga – 11ème journée – Barça-Séville

Le Barça s’incline à une semaine du Clasico (2-1) !   Le Barça a essuyé dimanche soir, face au Betis Séville, sa première défaite de la saison en Liga. Après 10 journées d’invincibilité, les Catalans ont trouvé face à eux une équipe plus réaliste qui a su conclure ses occasions. Une défaite sans grande importance si elle n’avait pas eu lieu à moins d’une semaine du fameux Clasico. Roi du championnat depuis fin août, l’effectif de Frank Rijkaard a montré hier ses premières faiblesses. Dans le même temps, le Real Madrid a offert une démonstration à la faible équipe d’Albacete en s’imposant 6-1 au Santiago Bernabeu. Pas de changement au classement si ce n’est la remontée des Madrilènes à seulement 4 points du Barça, toujours leader. La première période fut pourtant à l’image du grand Barça de cette saison. Mais sans les buts. Avec pourtant une possession de balle de plus de 70%, chose assez surréaliste pour une équipe évoluant à l’extérieur, le Barça n’a pas su s’imposer devant la cage de Doblas. Les principales actions dangereuses avaient pour point de départ l’aile droite, celle de Giuly et du jeune Damia, alors que dans le même temps l’international mexicain Rafael Marquez réalisait une bonne entame de match. Malgré une bonne première mi-temps côté azulgrana, le score était vierge à la pause. C’est avec un manque de confiance flagrant que les blaugranas remontèrent sur la pelouse. Endormis et inattentifs, les Catalans encaissèrent peu après la reprise à la suite d’une erreur monumentale de Oleguer. Edu était à la conclusion (1-0). Alors que le Barça commençait à se reprendre, le second but sévillan intervint à la 69ème minute. Une perte de ballon de Ronaldinho permettait à la défense du Betis de se dégager de la surface et, alors que Puyol rendait maladroitement le ballon de la tête à Valdés, Oliveira s’imposait devant le portier catalan pour offrir le 2-0. Réveillé sans doute trop tard, le Barça joua pendant les vingt dernières minutes son meilleur football. Mais seule une action confuse devant la cage de Doblas permit au Barça de revenir à 2-1. Deco centrait de la droite et Gerard, en même temps que Larsson, poussait la balle au fond des filets. Il vaut donc mieux parler de contre-performance plutôt que d’échec. Car cette rencontre ne sera plus qu’un vieux souvenir si les Catalans arrivent à s’imposer samedi soir face au Real. Le principal facteur de la défaite de dimanche soir est le manque de concentration en défense. Les deux buts ont été inscris sur des erreurs défensives. Joan Laporta, le président azulgrana, s’est exprimé aujourd’hui à l’antenne d’une radio locale : « C’est un avertissement qui tombe au meilleur moment. Les joueurs seront d’autant motivés samedi ».

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires