1 novembre 2004 – Ligue des Champions – FC Barcelone

  Le Milan AC avait remporté son pari, le 20 octobre dernier, en faisant tomber pour la première fois de la saison la Dream Team de Frank Rijkaard. « Nous avons montré suffisamment de chose à San Siro pour que Milan puisse réfléchir avant le match retour », avait averti le technicien hollandais au terme de la partie. Il est vrai que le Barça avait offert au public italien une grande rencontre et que seul un manque flagrant de réussite avait empêché les blaugranas d’arracher le nul. « Cette fois-ci, nous allons garder Shevchenko (le buteur) sous haute surveillance ! », avait ajouté Frank Rijkaard. L’état de forme des Catalans semble pour le moins inquiétant. La succession de blessés oblige à suivre un rythme soutenu et le physique commence à payer : élimination en Coupe du Roi la semaine dernière et second match nul de la saison en championnat, face à l’Athletic Bilbao (1-1), ce week-end. Même si les blaugranas restent leaders et invaincus avec cinq points d’avance sur le FC Séville, l’étau se resserre avec la montée du Real Madrid en troisième position. Les Italiens seront gonflés à bloc puisqu’une victoire sur la pelouse du Camp Nou serait synonyme de qualification. Les Milanais sont eux aussi en forme en Série A : ils sont toujours accrochés à leur seconde place, cinq points derrière la Juventus de Turin. Samedi dernier, ils s’étaient débarrassés sans convaincre de la Sampdoria de Gênes (1-0) grâce à un but de l’inoxydable Shevchenko. Le quotidien sportif espagnol, Sport, faisait sa Une ce matin avec le « duel au but » des deux attaquants vedettes : le Camerounais Samuel Eto’o et l’Ukrainien Andreï Shevchenko. Les deux joueurs se sont une nouvelle fois illustrés ce week-end en inscrivant de part et d’autre les uniques buts de leur équipe. L’attaquant blaugrana a toutefois l’avantage sur le Milanais puisqu’il est le Pichichi de la Liga, comprenez le meilleur buteur, avec 7 réalisations. Shevchenko compte 6 buts en championnat.  Avec l’avantage du terrain, le Barça n’aura pas le droit à l’erreur. Les Catalans n’ont, jusqu’à présent, concédé aucun point sur leur pelouse. Le latéral droit Juliano Belletti subira aujourd’hui des ultimes tests pour confirmer ou non sa participation à la rencontre. En cas d’indisponibilité Frank Rijkaard aurait aimé compter sur le jeune Damia, issu de la Cantera, et qui a fait ses débuts avec l’équipe première ce week-end. Mais le défenseur n’est pas inscrit en Ligue des Champions. Fernando Navarro pourrait donc occuper ce poste. Tout comme le Barça, l’AC Milan gagne sans convaincre. Le maigre 1-0 de la dernière rencontre n’a pas fait grande impression en Italie. La raison vient certainement du onze aligné en début de match puisque l’entraîneur Carlos Ancelotti avait mis au repos le Brésilien Cafu et avait fait débuter sur le banc Shevchenko et Pirlo. Ils ne sont entrés qu’en fin de rencontre. Avec la blessure de Jaap Stam et la non-convocation de Costacurta en défense, Carlos Ancelotti comptera sur le quatuor infranchissable Cafu, Nesta, Maldini, Kaladze. Le 4-2-2 milanais verra Gattuso, Pirlo, Rui Costa et Kaka occuper le centre du terrain. Inzaghi étant également absent, se sera Tomasson et Shevchenko qui se placeront en pointe de l’attaque. Les Catalans évolueront comme à leur habitude en 4-3-3. Frank Rijkaard comptera sur le trident magique Etoo-Ronaldinho-Giuly avec comme soutient Xavi et Deco. Giuly, sur le flanc droit, aura à nouveau plus de difficultés sur Belletti venait à ne pas jouer. Iniesta et Larsson devraient une nouvelle fois être les remplaçants privilégiés en cas de besoin.   Les équipes probables :

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires