1 novembre 2004 – Liga – Real Madrid – Actualité

Voici dix ans que Raùl Gonzalez Blanco fait partie de l’histoire du Real Madrid! Vu le nombre de matchs, le nombre de buts et l’amour témoigné pour le club, il est tout à fait normal que Raùl fasse partie des légendes du Real. Le Bernabeù lui a rendu hommage hier soir, tout comme ses compagnons qui sont montés sur le terrain avec son maillot. Mais la soirée de dimanche n’était pas simplement une fête, il fallait battre Getafe, 18èmedu classement, pour grappiller quelques points au FC Barcelone, tenu en échec à Bilbao. Après les belles victoires face à Kiev et Valence, les mauvaises habitudes sont revenues au sein de l’équipe madrilène. Manque d’organisation, mais surtout, manque d’enthousiasme… Mariano Garcia Remon a de nouveau opté pour l’équipe ultra-offensive : Zidane et Guti en milieux défensifs qui ne sont cependant pas fait pour ce poste et qui commettent donc quelques erreurs ; Solari, aligné en remplacement de Figo ; Raùl ; Ronaldo et Owen. Ajoutons à cela Roberto Carlos et Salgado, plus occupés à attaquer qu’à défendre. Et avec cette panoplie de joueurs à vocation offensive, les galactiques n’ont pas encaissé de but en trois matchs. Mais ils n’en ont pas marqué beaucoup non plus, la plus grosse différence s’étant faite hier avec 2-0. Le but de Michael Owen à la 27ème minute a été un coup de massue pour Getafe. Jusque là, l’équipe de Quique Sanchez s’était montrée dangereuse et ambitieuse avec les incursions de Pachon et Riki, un ex-madrilène qui a évolué en un joueur ayant une grande vision de jeu. Si les deux attaquants s’étaient mieux compris, le sort de Getafe aurait été tout autre… Le manque de réalisme devant la cage de Casillas a eu raison de leur courage offensif. A la 78ème minute de jeu, Raùl, après un contrôle du pied gauche, décroche une bonne frappe du pied droit que Sanchez Broto dévie dans les pieds de Ronaldo, qui inscrit son troisième but de la saison. Par cette action, les deux stars madrilènes sauvent la lamentable prestation du Real.

écrit par FC-Barcelone.com

Commentaires